S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Tester la matière organique labile avec de l’eau oxygénée

réservé aux abonnés

 - -->
La réaction décroît avec la profondeur et la baisse de matières organiques. © Sébastien Roumegous

Dans une vidéo partagée sur internet (1), l’agronome Sébastien Roumegous présente un test pour évaluer la matière organique (MO) labile des sols grâce à l’eau oxygénée (H2O2). « Il n’est pas extrêmement précis, mais il permet déjà de dégager des différences et est intéressant à faire sur le terrain », souligne-t-il.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Dans une vidéo partagée sur internet (1), l’agronome Sébastien Roumegous présente un test pour évaluer la matière organique (MO) labile des sols grâce à l’eau oxygénée (H2O2). « Il n’est pas extrêmement précis, mais il permet déjà de dégager des différences et est intéressant à faire sur le terrain », souligne-t-il.

Activité intense

Il illustre son propos en appliquant un bouchon d’H2O2 sur trois horizons de sol, dont le taux de MO décroît avec la profondeur : en surface (2 % de MO), à 20-30 cm et à 50 cm (de haut en bas sur la photo).

Plus l’échantillon est riche en matière organique labile, plus il mousse.

« Prudence dans son emploi », prévient Christophe Barbot, conseiller en chambre d’agriculture. Il précise que « ce test est très représentatif des corps microbiens du moment dans le sol, mais pas forcément des entrées organiques récentes ». Selon lui, il faut choisir une période d’activité biologique du sol intense, sans quoi la réaction ne se fera pas. À éviter, donc, les tests après une période de sec par exemple.

(1) https ://t.co/hVgnZ7oyEg?amp=1

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER