S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les demandes d’aides du plan protéines rouvriront le 27 janvier

réservé aux abonnés

 -
Les presses-enrubanneuses font partie des matériels subventionnables. © Krone

Faisant suite à l’afflux de dossiers, FranceAgriMer a suspendu les téléprocédures moins de 48 heures après leur ouverture. Les demandes ont explosé : 63 millions d’euros de subventions auraient été demandés, pour un budget initial de 20 millions.

« Le nombre très important de dossiers déposés depuis son ouverture nécessite une interruption de la téléprocédure pour permettre un premier bilan des demandes d’aide et s’assurer de leur couverture budgétaire », signale FranceAgriMer sur son site de téléprocédure pour demander les aides à l’achat des matériels pour les cultures riches en protéines. Le site devrait...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Le nombre très important de dossiers déposés depuis son ouverture nécessite une interruption de la téléprocédure pour permettre un premier bilan des demandes d’aide et s’assurer de leur couverture budgétaire », signale FranceAgriMer sur son site de téléprocédure pour demander les aides à l’achat des matériels pour les cultures riches en protéines. Le site devrait rouvrir le 27 janvier 2021, annonce FranceAgriMer.

> À lire aussi : Plan de relance, matériels spécifiques ou semences, demandez les aides du plan protéines (11/01/2021)

4000 dossiers déposés

Dans un communiqué diffusé le 14 janvier 2021, FDSEA et JA de la Haute-Vienne demandent « une rallonge budgétaire afin de pouvoir répondre aux besoins de nombreux agriculteurs ». Selon eux, à l’échelle nationale, 4000 dossiers auraient déjà été déposés, pour un montant total de demandes de subventions de 63 millions d’euros, pour une subvention moyenne d’environ 16 000 € par dossier (subvention de 40 % pour un plafond de 40 000 €). Soit plus de trois fois plus que le budget prévu dans le plan protéines, doté de 20 millions d’euros.

Il manque déjà 43 millions d’euros

Selon Arnaud Rousseau, président de la Fop (section des producteurs d’oléoprotéagineux de la FNSEA), « il est urgent de compléter les moyens ». Pour lui, le plan de relance doit pouvoir accompagner tous les agriculteurs volontaires dans leurs investissements, tout en évitant les « effets d’aubaine ».

Sophie Bergot
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER