S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un panel plus fourni que l’an dernier sur les fonctionnels

réservé aux abonnés

Profil fonctionnels. Les tout bons géniteurs pour travailler les fonctionnels n’étaient pas légion en 2019. Ils sont plus nombreux cette année à intégrer notre sélection : treize.

L‘année dernière avait été un millésime maigre en effectif pour notre sélection de taureaux à fonctionnels. Il est vrai que nos seuils de tri sont particulièrement élevés : afficher conjointement des index santé mamelle, reproduction et longévité au moins à 0,5.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L‘année dernière avait été un millésime maigre en effectif pour notre sélection de taureaux à fonctionnels. Il est vrai que nos seuils de tri sont particulièrement élevés : afficher conjointement des index santé mamelle, reproduction et longévité au moins à 0,5.

On comptait le nombre d’élus presque sur les doigts d’une main. Il y en a plus du double cette année, treize au total. Huit chez Umotest dont six nouveaux, cinq chez Eva Jura, tous des taureaux déjà mis en service.

Openup : un profil à taux pour le n°2 en Isu

Dans l’offre Umotest, Openup apparaît incontournable dans les plannings d’accouplement avec son + 1 en santé mamelle, + 1,3 en reproduction (n°3 du cru 2020 derrière Jolympe JB à 1,7 et Nino JB à 1,4), + 0,6 en longévité. Ce profil complet d’index fonctionnels n’est pas étranger à son 164 d’Isu qui en fait le n°2 racial. Ce ne sont pas ses seules qualités. Il laisse des filles associant corps (110), aplombs (112) et mamelle (117). Construit sur un cumul de taux avec son montage Lonestar/Hellstrom/Elastar (trois pères à taureaux très positifs en taux), Openup n’a pas déçu (+ 3/+ 1,2). Mais vigilance sur le potentiel lait de ses descendantes (+179 kg).

Ilanne, à 147d’Isu, l’un des taureaux les plus utilisés l’an dernier selon Guillaume Fayolle, responsable du schéma Umotest, reprend aussi du service. L’ensemble de ses fonctionnels positifs associé à son utilisation aisée sur génisses (92), sa vitesse de traite (109) et le tempérament facile de ses filles (131) ne laissent pas de marbre.

Et ce d’autant que ses descendantes jouissent d’un bon duo aplombs (115)-mamelles (113).

Guillaume Fayolle souligne, dans ces taureaux taillés pour travailler les fonctionnels, les qualités de Jeremiah, à 146 d’Isu. Il n’est pas retenu dans notre sélection du fait de son léger défaut en santé mamelle (- 0,3) qui tient à un - 0,5 en cellules. Son profil production est digne d’intérêt (+715 kg/+ 0,8/+ 0,6). À 127 en aplombs, il est aussi n°2 racial et pointe à 118 en mamelle avec un détail des postes attaches surprenant (137/114/136).

À noter aussi dans l’offre Umotest le trio d’index fonctionnels à 1 ou plus : Obernay. Cela explique pour partie son 151 d’Isu.

Nino JB, valeur sûre d’Eva Jura

Du côté d’Eva Jura, Opical JB, à 144 d’Isu, rate de peu notre sélection avec son + 0,4 en reproduction. Mais son +  0,6 en santé mamelle, + 1,3 en longévité, 113 en tempérament seront appréciés. Même sanction pour Otedor JB à 0,3 en reproduction. Il est aussi, à 131 d’Isu, digne d’intérêt pour fixer les fonctionnels avec son + 0,8 en santé mamelle et son 0,6 en longévité. Cela d’autant qu’il passe sur génisses (92).

À défaut de nouveaux géniteurs retenus dans nos profils fonctionnels, Eva Jura pourra compter sur certaines de ses valeurs sûres. À commencer par Nino JB, à 148 d’Isu, sorti il y a deux ans, dont on attend les premières filles. Son trio d’index santé mamelle (+ 1,2), reproduction (+ 1,4), longévité (+ 1) est bluffant. Il y ajoute son utilisation possible sur génisses (92) et une bonne vitesse de traite (106).

Autre jeune ancien toujours dans le coup Nanako JB, à 141 d’Isu, sera encore au catalogue.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER