S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Onemillion, plus aisé à jouer que le quintette de cracks jurassiens

réservé aux abonnés

Profil morphologie. Avec son 117 en morphologie, Onemillion est loin des 130 et plus des Jurassiens Pavard, Hélas, Maximo, Oyonnax et Jiteuf JB. Mais à +759 kg de lait, il n’a pas leur limite d’utilisation sur le potentiel lait.

Les cracks en morphologie disponibles pour la saison d’IA sont quasi tous made in Eva Jura : Pavard JB, Hélas JB, Maximo JB, Oyonnax JB, Jiteuf JB. Omybody est le seul Umotest à s’incruster dans le top 5. Ces stars, dont on devrait logiquement à l’avenir voir des filles se distinguer sur le concours, sont à 130 en synthèse ou plus. Numéro 1 racial de loin à 137, Pavard JB révèle des notes...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les cracks en morphologie disponibles pour la saison d’IA sont quasi tous made in Eva Jura : Pavard JB, Hélas JB, Maximo JB, Oyonnax JB, Jiteuf JB. Omybody est le seul Umotest à s’incruster dans le top 5. Ces stars, dont on devrait logiquement à l’avenir voir des filles se distinguer sur le concours, sont à 130 en synthèse ou plus. Numéro 1 racial de loin à 137, Pavard JB révèle des notes impressionnantes : 128 en corps, 120 en largeur de poitrine, 107 en valeur bouchère, 116 en bassin, 133 en mamelle, 111 en trayons. Les quatre autres du top 5 sont à plus de deux écarts type en corps, avec la palme à Omybody (140) avec un 145/132 en profondeurs. Hélas JB pointe à 136 en mamelle, Oyonnax JB à 127…

Le top 5 morphologie 2020 juste en lait

Et pourtant ni Pavard JB ni aucun du top 5 n’est dans notre sélection. La faute à leur niveau laitier insuffisant pour notre seuil à + 400 kg. Hélas JB pointe à - 490 kg, Maximo JB à - 73 kg, Pavard JB à + 19 kg, Oyonnax JB à + 233 kg, Jiteuf JB à + 320 kg et Omybody (+ 261 kg). Il faudra donc trouver les bons supports pour bénéficier des atouts énormes de ces champions.

Obresac JB, numéro 1 Isu du catalogue Eva Jura à 160 points, fait aussi les frais de nos critères de tri. Son 91 en valeur bouchère l’exclut. Pour autant, il mérite une attention particulière avec son 120 en morphologie qui doit surtout aux excellentes mamelles­ qu’il imprime, à 131… Rare. À + 498 kg de potentiel, il jouit aussi de taux très intéressants (+ 1,6/+ 3,3).

Des Jurassiens à figurer au final dans notre sélection, Oxibis JB apparaît comme le plus complet. De son père Mauleon JB, dont on dit chez Eva Jura « qu’il raçait particulièrement bien, comme Maximo JB », Oxibis a hérité ses qualités de pis (123) avec d’excellentes attaches (124/114/110). Comme Obresac, il a comme argument, à + 583 kg, de marquer positivement les taux (+ 0,8/+ 0,1).

Les six taureaux à morphologie du catalogue Eva Jura hors jeu, l’offre d’Umotest dans notre sélection apparaît plus riche, pour la première fois depuis trois ans . En 2017, 2018 et 2019 les taureaux Jura-Bétail en constituait 70 % des effectifs.

Onemillion, numéro 1 racial sur l’Isu, passe sur génisses

Des huit Umotest en lice, Onemillion, numéro 1 racial à 171 d’Isu, y apparaît incontournable. Son niveau d’Isu est le fruit d’un potentiel lait certain (+ 759 kg) associé à des taux améliorateurs (+ 1,6/+ 2,5). La santé mamelle (+ 1,3) et la longévité sont là (+ 0,7). La morphologie (117) est sans trou. Le duo aplombs-mamelle à 118/116 est rassurant. Cerise sur le gâteau, il est, comme six des huit taureaux Umotest de cette sélection, utilisable sur génisses (91). Ses filles n’ont, pour tout dire, qu’un défaut : leur fort tempérament (94).

À 158 d’Isu, Ocelot est le demi-frère de Onemillion par sa mère. Fabriqué avec Milton pour cumuler mamelle et fonctionnels, il est au rendez-vous avec une morphologie proche de celle de Onemillion. Les aplombs sont aussi solides (111) et le pis rassurant, à 117. Mais on sera attentif au support, à 94. Vigilance aussi sur la largeur aux hanches (93) et l’inclinaison du bassin renversée (115). Les trois index fonctionnels sont bien là, avec un 0,8 en longévité. Comme pour Onemillion, gare au tempérament de ses descendantes (92).

Autre fils de Milton épinglé, Owings est un cran au-dessus en morphologie (128). On appréciera la corpulence de ses filles (124), larges de poitrine (109), profondes (123/123) et ne manquant pas d’aptitude viande (106). Sur ce dernier point, voyez-y l’empreinte de sa mère, une Joyland. Il conviendra néanmoins de surveiller dans les accouplements son inclinaison de bassin prononcée (80). Si Owings pointe à 155 d’Isu, c’est qu’il offre un profil d’index fonctionnels très favorable : santé mamelle (0,9), reproduction (0,6) et longévité (1,7).

Overboard, au potentiel lait parmi les plus marqués de cette sélection, à + 800 kg, se présente comme un taureau très complet sur la morphologie (118). Corps (111), bassin (112), aplombs (111), mamelle (115), il n’est pris en défaut sur aucun poste de synthèse ou de détail. Il n’a pas de faille non plus sur les trois index fonctionnels.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER