S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un fonds fiduciaire contre l’antibiorésistance

réservé aux abonnés

 -
© Cédric Faimali/GFA

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation pour la santé animale (OIE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont lancé un « fonds fiduciaire coopératif contre la résistance aux antimicrobiens ».

« La menace posée par la résistance aux antimicrobiens (RAM) est l’une des plus complexes pesant actuellement sur la santé mondiale », alerte la FAO. Pour lutter contre « l’un des plus grands risques pesant sur la santé mondiale », la FAO, l’OIE et l’OMS ont dévoilé le 19 juin 2019 à Noordwijk (Pays-Bas) un organe de financement « dont le principal but sera de permettre...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« La menace posée par la résistance aux antimicrobiens (RAM) est l’une des plus complexes pesant actuellement sur la santé mondiale », alerte la FAO. Pour lutter contre « l’un des plus grands risques pesant sur la santé mondiale », la FAO, l’OIE et l’OMS ont dévoilé le 19 juin 2019 à Noordwijk (Pays-Bas) un organe de financement « dont le principal but sera de permettre à tous les protagonistes impliqués dans cette lutte de déployer les ressources nécessaires en vue d’intensifier les efforts mondiaux visant à lutter contre la RAM »

Un plan d’actions sur cinq ans

Le fonds bénéficie d’une contribution initiale du gouvernement néerlandais de 5 millions d’euros et « devrait opérer sur une période de cinq ans, jusqu’en 2024 ». Il aura pour vocation de « soutenir les pays dans le cadre de leur lutte contre la menace posée par la RAM », précise la FAO.

« Nous avons tous un rôle à jouer lorsqu’il s’agit de protéger l’efficacité des agents antimicrobiens et le Fonds fiduciaire contre la RAM nous donne l’opportunité de soutenir ces efforts dans différents secteurs au niveau régional, national et mondial », souligne Dr. Monique Eloit, directrice générale de l’OIE.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER