S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le bloc à lécher SodiVer’Actif évalué à Grignon

réservé aux abonnés

SodiVer’Actif est un complément minéral qui associe des principes actifs à base d’extraits de plantes pour permettre une gestion raisonnée et naturelle du parasitisme interne : strongles, douves et paramphistomes. Absinthe, ail, thym, tanaisie et fenugrec, chaque plante possède une action spécifique : ralentir le cycle du parasite, éviter son implantation, faciliter son expulsion ou stimuler la digestion. SodiVer’Actif est...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

SodiVer’Actif est un complément minéral qui associe des principes actifs à base d’extraits de plantes pour permettre une gestion raisonnée et naturelle du parasitisme interne : strongles, douves et paramphistomes. Absinthe, ail, thym, tanaisie et fenugrec, chaque plante possède une action spécifique : ralentir le cycle du parasite, éviter son implantation, faciliter son expulsion ou stimuler la digestion. SodiVer’Actif est conseillé à la mise à l’herbe, puis à la rentrée en bâtiment. Il n’y a aucun délai d’attente lait ou viande. Un essai conduit à la ferme AgroParisTech de Grignon (Yvelines) a permis d’évaluer la bonne consommation de ce bloc, son effet sur la pression parasitaire et sur le poids des ruminants. Il a été réalisé sur deux lots de 55 brebis à la pâture. Un modèle qui peut s’extrapoler aux bovins, connus pour être plus sensibles que les ovins. Le troupeau étant peu infesté par la douve, l’essai ne s’est intéressé qu’aux strongles digestifs. Il a débuté le 16 mai après une coproscopie, une pesée et une note d’état corporel. Un point intermédiaire a été réalisé le 3 juillet, avec ces mêmes mesures, après une grosse période pluvieuse. L’essai s’est terminé le 20 août. La situation de départ montre une infestation moyenne du troupeau pour les strongles. Le bloc a été bien consommé par les brebis : 15 g/jour. Au global, le lot d’essai qui recevait le SodiVer’Actif a gagné 35 % de poids en plus que le lot témoin. Mais surtout, la perte de poids pendant la période pluvieuse de mai et juin a été plus faible (- 2,3 kg contre - 4,1 kg). Le résultat des coproscopies est aussi significatif : le nombre d’œufs dans les fèces a diminué de 10 % sur le lot essai alors qu’il a augmenté de 16 % sur le lot témoin. Par rapport à un bloc classique, SodiVer’Actif permet donc de limiter la pression parasitaire des strongles dans un troupeau moyennement infesté. Salins évalue le coût sur six mois à 54 €/UGB.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER