S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La collecte des plastiques usagés rattrape son retard

réservé aux abonnés

 -
« Notre souci actuel est davantage lié à la récession économique qui pèse en aval sur l’activité de recyclage », estime Pierre de Lépinau, directeur d’Adivalor. © C. Faimali/GFA

La collecte des emballages et plastiques usagés agricoles, qui a baissé de 80 % en avril et 50 % en mai 2020, est revenue à la normale dès juin, assure Adivalor. Le second confinement n’a pas d’impact et le retard est en passe d’être rattrapé.

Dans un communiqué publié dans sa lettre de novembre, Adivalor (1) indique que le retard sur les collectes pris pendant le premier confinement est « en passe d’être rattrapé ».
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Dans un communiqué publié dans sa lettre de novembre, Adivalor (1) indique que le retard sur les collectes pris pendant le premier confinement est « en passe d’être rattrapé ».

Pierre de Lépinau, directeur de la société, explique : « Lors du premier confinement, nous avons eu un arrêt total des collectes pendant trois semaines, les distributeurs faisant le choix d’assurer en premier les activités d’approvisionnement et nos prestataires se réorganisant prioritairement sur la collecte des ordures ménagères. » Il indique avoir enregistré une baisse de volumes de collecte d’emballages et plastiques usagés de 80 % en avril et de 50 % en mai.

« Tout le monde est bien rodé »

Mais « le niveau de collecte est revenu à la normale dès le mois de juin, et nous avons récupéré de septembre à novembre, les volumes qui n’avaient pas pu être collectés au printemps ». Adivalor souligne avoir publié un document à destination des agriculteurs pour donner des conseils de stockage en attendant la reprise.

« Le second confinement n’a pas d’impact, assure Pierre de Lépinau. Désormais, tout le monde (agriculteurs et distributeurs) est bien rodé. Chacun sait ce qu’il doit faire. » Il s’inquiète cependant des conséquences de la récession économique qui pèse en aval sur l’activité de recyclage.

> À lire aussi : Récupération des plastiques agricoles : l’écocontribution augmente de 40 €/t (26/06/2020)

Hélène Parisot

(1) Agriculteurs, distributeurs, industriels pour la valorisation des déchets agricoles.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER