S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les exportations françaises bondissent

réservé aux abonnés

 -
Les exportations françaises de viande porcine sont dynamiques vers l’Asie, mais également à destination des pays de l’Union européenne. © Cédric Faimali/GFA

À la faveur d’une demande chinoise soutenue, les exportations françaises de viande porcine ont progressé de 9 % en volume et de 17 % en valeur de janvier à septembre 2019 par rapport à 2018. En parallèle, la dynamique des abattages ne se dément pas.

En septembre 2019, les ventes françaises de viande porcine en Chine « atteignent un niveau record de 20,9 millions d’euros (M€), contre 17,1 M € lors du pic de la demande chinoise en juin 2016 », rapporte Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note d’Infos rapides publiée le 29 novembre 2019.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

En septembre 2019, les ventes françaises de viande porcine en Chine « atteignent un niveau record de 20,9 millions d’euros (M€), contre 17,1 M € lors du pic de la demande chinoise en juin 2016 », rapporte Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note d’Infos rapides publiée le 29 novembre 2019.

Les exportations sont ainsi « supérieures de 20 % au niveau faible de 2018, tirées par l’Asie, essentiellement par la Chine, la hausse des volumes restant mesurée vers le Japon, les Philippines, Hong Kong et Taïwan. » Le commerce est également porteur vers les pays de l’Union européenne, avec une hausse de 2 450 tonnes-équivalent carcasse (tec) par rapport à septembre 2018, dont la moitié vers les Pays-Bas.

Poids de carcasse en hausse

Si la consommation apparente de viande porcine recule de 2,8 % en cumul de janvier à septembre sur le marché intérieur français, cette tendance est « contrebalancée par la dynamique à l’exportation », estime Agreste. En octobre 2019, les abattages progressent de 2,5 % en volume et de 1,3 % en têtes sur un an. « Le poids moyen des carcasses est en hausse de 1,2 kg par rapport à la moyenne quinquennale et de 900 g par rapport à octobre 2018. »

Voir aussi : Porc, « nous sommes dans un contexte de pénurie » (04/12/2019)

S’agissant du prix du porc, « son niveau élevé reste inédit pour la saison ». En octobre 2019, il atteint 1,86 €/kg entrée abattoirs, soit 44 centimes au dessus de la moyenne quinquennale. « En Chine, la peste porcine africaine engendre une flambée des prix à la production du porc », souligne Agreste. Selon l’Institut du porc (Ifip), celui-ci aurait doublé entre août et octobre, « entraînant à nouveau les références européennes à la hausse en novembre ».

Voir aussi : Peste porcine africaine, la Chine double ses importations de porc (29/11/2019)

V. Gu.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER