S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La récolte s’annonce abondante

réservé aux abonnés

 -
La production française de poires de table serait en hausse de 8 % sur un an selon Agreste. © Pixabay

Les estimations au 1er juillet prévoient des récoltes bien plus abondantes que celles de l’année précédente. La production de 2020 devrait atteindre les 130 000 tonnes, soit 8 % de plus que sur la saison 2019. La majorité des régions productrices et des variétés sont concernées.

Il semblerait que la saison 2020 soit synonyme de progrès pour la production française de poires de table. Celle-ci devrait augmenter de 8 % sur un an en atteignant les 130 000 tonnes, a déclaré Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note d’Infos rapides publiée le 9 juillet 2020. Elle serait alors au niveau de la moyenne 2015-2019.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Il semblerait que la saison 2020 soit synonyme de progrès pour la production française de poires de table. Celle-ci devrait augmenter de 8 % sur un an en atteignant les 130 000 tonnes, a déclaré Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note d’Infos rapides publiée le 9 juillet 2020. Elle serait alors au niveau de la moyenne 2015-2019.

Les conditions climatiques de cette saison ont été favorables au développement des fruits, contrairement à la saison 2019. Seules les surfaces en Pays de la Loire sont en augmentation, avec +14 % sur un an. Elles tirent légèrement les surfaces nationales vers le haut (+2 %).

Stagnation en Paca, hausse pour les autres régions

La hausse des volumes sur la saison 2020 sera portée par tous les bassins de productions, excepté Paca. Le gel printanier, la grêle et les pluies abondantes devraient faire régresser son potentiel de production, explique Agreste. Les volumes de la région resteraient similaires à ceux de l’année précédente, et inférieurs à la moyenne quinquennale.

Pour la Vallée du Rhône, le Languedoc Roussillon, le Centre-Val de Loire, et les Pays de la Loire, les récoltes sont prévues en nette augmentation par rapport à 2019. Les conditions climatiques sont favorables au développement des fruits ainsi qu’à leur calibre. Le début des récoltes est prévu avec une semaine d’avance par rapport à 2019 en Vallée du Rhône.

32 % supplémentaires sur un an sont attendus en Vallée du Rhône, 13 % en Centre-Val de Loire, la production 2019 ayant été particulièrement faible. Dans les deux cas, le niveau atteindrait les moyennes de 2015-2019. Les récoltes du Languedoc Roussillon et des Pays de la Loire sont estimées respectivement à +6 % et +11 % sur un an, et +8 % et +22 % par rapport à la moyenne quinquennale.

> À lire aussi : Maintenir l’origine France sur les étals (29/06/2020)

R.B.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER