S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un bolus pour réduire les taux cellulaires

réservé aux abonnés

 - -->
Le bolus bi-phase est une source d’antioxydants formulé pour aider la vache à se défendre contre les infections de la mamelle.
Le Dietevit Vitalité 1.40 est une solution nutritionnelle formulée pour renforcer les défenses immunitaires de la vache laitière en vue de réduire les taux cellulaires élevés. Il s’agit d’un bolus bi-phase, c’est-à-dire avec un délitement différencié dans le temps. La première couche du bolus est à délitement rapide (vingt-quatre heures) pour rompre immédiatement...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le Dietevit Vitalité 1.40 est une solution nutritionnelle formulée pour renforcer les défenses immunitaires de la vache laitière en vue de réduire les taux cellulaires élevés. Il s’agit d’un bolus bi-phase, c’est-à-dire avec un délitement différencié dans le temps. La première couche du bolus est à délitement rapide (vingt-quatre heures) pour rompre immédiatement la dynamique d’infection en jouant sur les mécanismes de résistance de la vache. Elle contient de la vitamine C protégée, de la vitamine E et des extraits de plante. La ­deuxième couche à diffusion longue (quarante jours) vise à régénérer le système de défense par l’effet d’antioxydants spécifiques : zinc, sélénium organique, huiles essentielles.

Une baisse moyenne de 196 000 cellules

Le bolus est conseillé dans les cas suivants  :

sur les vaches à plus de 300 000 cellules en deux applications à 40 jours d’intervalle ;

sur les vaches à taux cellulaire compris entre 100 000 et 300 000 cellules en une seule application ;

lors de la préparation au vêlage sur des vaches à risque en deux applications (à J - 20 avant vêlage et à J + 20) ;

pour récupérer après un épisode difficile (boiterie, mammite…) en une seule application.

Selon Néolait, le bolus autorise une baisse moyenne de 196 000 cellules sur les vaches à risque (>300 000 cellules/ml), mais aussi un gain de 0,83 kg de lait/VL/j.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER