S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Des stocks de blé en légère baisse

réservé aux abonnés

 -

Le ministère américain de l’Agriculture a légèrement revu à la baisse les stocks américains et européens de blé pour l’année 2019-2020, dans son rapport mensuel publié le 11 février 2020.

Les stocks de blé européens et américains sont estimés à 10,3 millions de tonnes (Mt) et 25,6 Mt par l’USDA, le ministère américain de l’Agriculture en février (–500 000t et –680 000 t). Pour les Américains, « c’est quand même beaucoup », a souligné Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel. Les importations chinoises (4 Mt, +800 000...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les stocks de blé européens et américains sont estimés à 10,3 millions de tonnes (Mt) et 25,6 Mt par l’USDA, le ministère américain de l’Agriculture en février (–500 000t et –680 000 t). Pour les Américains, « c’est quand même beaucoup », a souligné Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel. Les importations chinoises (4 Mt, +800 000 tonnes) pourraient absorber une partie de ces exportations supplémentaires.

Dans les deux cas, les exportations sont revues à la hausse, à 32 millions de tonnes (+1 Mt) pour l’Union européenne et 27,2 Mt (+700 000 tonnes) pour les États-Unis. Statu quo total, en revanche, pour la Russie, l’Ukraine, et l’Australie.

Les exportations de maïs américains en baisse

« En maïs, les exportations américaines sont revues à la baisse (43,8 Mt, –1,2 Mt) mais complètement compensées par la consommation d’éthanol, donc c’est un jeu à somme nulle », a affirmé Gaytier Le Molgat. La baisse notable des stocks, de 8 Mt, par rapport à l’année précédente « est un élément intégré », selon lui.

Révision à la hausse de la production de soja

Enfin, concernant le soja, le stock mondial est revu à la hausse de 2,2 Mt, à 98,9 Mt : deux raisons principales à cela, la révision à la hausse des stocks initiaux, de 1 Mt, à 111,2 Mt, et une légère révision à la hausse de la production mondiale, imputable au Brésil, dont le record de production est encore réévalué à 125 Mt (+2 Mt). Le pays devrait plus que jamais inonder le marché de sa production et exporter 77 Mt de marchandise.

Les exportations des États-Unis sont également revues en légère hausse, à 49,7 Mt (+1,4 Mt), et, comme des vases communicants, les importations chinoises augmentent également, à 88 Mt (+3 Mt). « Ça accentue les perspectives de baisse des stocks américains, qui réduisent de plus de moitié le stock de report (11,5 Mt) par rapport à l’énorme stock qu’ils avaient l’année dernière », a remarqué Gautier Le Molgat.

H.P., avec l’AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER