error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/header/userinfo.jsp
error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/header/mobileuserinfo.jsp
error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/header/login.jsp
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier. LitièreIls trouventdes alternativesà la paille

réservé aux abonnés

error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/service/_date_article_mod.jsp?timeMod=20190925131233&timePub=

Miscanthus broyé, dolomie et plaquettesde bois sont testés pour limiter le besoinen paille de céréales. Ces substituts accompagnent des conduites économes.

error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/article/article_non_abo.jsp
"> La cote de la paille grimpe en flèche alors que la sécheresse continue de sévir. Cette situation conduit les exploitants à se tourner vers de nouveaux types de litières, comme le miscanthus.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !
error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/article/article_non_abo.jsp
">

La cote de la paille grimpe en flèche alors que la sécheresse continue de sévir. Cette situation conduit les exploitants à se tourner vers de nouveaux types de litières, comme le miscanthus.

Jérôme Legros, du Gaec de chez Massiat, en Haute-Vienne, vient d’en planter 15 ha pour améliorer l’autonomie de l’exploitation. Les associés souhaitent aussi s’affranchir de la corvée du pressage et du transport de la paille depuis une ferme de l’Indre, située à 60 km. Les tests réalisés l’an dernier avec du miscanthus acheté (environ 220 €/t) ont convaincu les agriculteurs d’investir 2 500 €/ha dans la mise en place de cette culture pérenne. Jérôme Legros et les techniciens de la chambre d’agriculture nous font part de leurs premières estimations, sachant que l’ensilage aura lieu au printemps 2021 (lire pp. 52 et 53). Le Gaec a expérimenté d’autres substituts, tels que la dolomie ou les plaquettes de bois. Ils se sont révélés moins satisfaisants.

Ces alternatives ont néanmoins obtenu de bons résultats dans d’autres exploitations. Aurélien Tissier, à la tête d’un troupeau de limousines, à Saint-Sulpice-le-Dunois, dans la Creuse, va pérenniser l’emploi de la dolomie (lire p. 54). En utilisant ce produit dans ses bâtiments, il va économiser de la paille de céréales, mais surtout éviter un épandage de calcaire sur ses prairies.

Dans le Puy-de-Dôme, les plaquettes de bois employées en litière ont séduit de nombreux agriculteurs depuis plus de dix ans (lire p. 55). Cette solution permet de valoriser les haies et les bois des fermes.

Miscanthus, dolomie ou plaquettes de bois sont des solutions complémentaires aux pratiques économes d’utilisation de la paille. « Bloquer les animaux pendant deux ou trois heures au cornadis le matin limite le salissement du couchage », observe Renaud Selles, conseiller « bâtiment » à la chambre d’agriculture de la Creuse. Après avoir mangé, les vaches vont se coucher, sans courir. « Regrouper l’abreuvement et l’alimentation sur une ligne d’auge évite également les salissements, ajoute-t-il. Le paillage du soir serait, lui aussi, bénéfique car la nuit les animaux bougent moins. »

Peser les ballesde paille

L’amélioration de la précision du paillage peut également être une piste intéressante. « Il faudrait que les exploitants pèsent leurs balles pour connaître avec certitude les quantités qu’ils épandent. Travailler dans l’imprécision conduit souvent à un surpaillage. La bonne dose se situe entre 1 et 1,2 kg par mètre carré d’aire de couchage », explique l’expert. Ce dernier insiste, par ailleurs, sur le fait qu’une mauvaise ventilation des bâtiments peut être source d’un besoin en litière élevé. Moins la construction respire, plus l’humidité stagne.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
error: /Comments/List/0b648022-da28-11e9-9000-db8d3169a5c8
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct

« Nous avons tout »

error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/service/_date_article.jsp?timeMod=20200604092302&timePub=20200612091509