S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Des conservateurs dotés d’une nouveau duo de souches bactériennes

réservé aux abonnés

 - -->
Hilgardii/Buchneri. Ce tandem de bactéries assure une stabilité aérobie des silos après seulement quinze jours de fermentation.
Lallemand, leader des additifs d’ensilage, lance la nouvelle marque Magniva, qui remplacera ses marques historiques : Lalsil­, Biotal, Sil-All. Les conservateurs Magniva contiennent une toute nouvelle­ souche de bactéries Lacto­bacillus hilgardii, fruit de dix années de développement. Pour une efficacité accrue, elle sera associée à Lacto­bacillus buchneri (40 788), une autre bactérie hétéro­fermentaire...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Lallemand, leader des additifs d’ensilage, lance la nouvelle marque Magniva, qui remplacera ses marques historiques : Lalsil­, Biotal, Sil-All. Les conservateurs Magniva contiennent une toute nouvelle­ souche de bactéries Lacto­bacillus hilgardii, fruit de dix années de développement. Pour une efficacité accrue, elle sera associée à Lacto­bacillus buchneri (40 788), une autre bactérie hétéro­fermentaire bien connue.

Petit rappel : les bactéries homofermentaires (Lactobacillus­ plantarum, Pediococcus acidolactique, etc.) transforment les sucres simples du fourrage en acide lactique pour une baisse rapide du pH. Cela réduit les pertes de matière sèche (MS) et la dégradation des protéines. Les bactéries hétéro­fermentaires, comme buchneri et la nouvelle hilgardii, abaissent aussi le pH mais de façon moindre. En revanche, elles ont des effets antifongiques marqués qui améliorent la stabilité du silo après son ouverture. La souche buchneri 40788, de Lallemand, a montré son efficacité quant à cette stabilité aérobie de l’ensilage. La perte en MS est diminuée et la qualité sanitaire du fourrage améliorée (moins de moisissures, de levures et de mycotoxines). La synergie toute particulière de buchneri et d’hilgardii amplifie encore leur action.

La perte de MS passe de 15 % à 5 % en expérimentation

La stabilité du silo est améliorée dès quinze jours de fermentation­ et non plus à partir de soixante jours. Or, de nombreux­ éleveurs, dont les stocks sont tendus, ouvrent leur silo précocement. Ce duo assure aussi une acidification plus rapide et améliore la stabilité­ à long terme. Le tout pour de moindres pertes de MS et un ensilage mieux ingéré. En ferme expérimentale, la perte au silo passe de 15 à 5 % par rapport au témoin non traité, pour un coût de traitement de 7,50 €/t de MS (à 32 % MS). S’ajoutent les bénéfices sur la production laitière, calculé à 60 g de lait en plus par kilo de MS ingérée­. Lallemand rappelle l’importance du dosage pour assurer l’efficacité d’un inoculant. Ce sont des organismes vivants qui nécessitent aussi quelques précautions à l’usage : diluer dans de l’eau peu ou pas chlorée, et à une température proche de celle du stockage.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER