S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le Modef appelle à préserver les abattoirs publics de proximité

réservé aux abonnés

 -
« Défendre les éleveurs, les producteurs, les abattoirs de proximité, les petites unités de transformation est essentiel pour garantir notre souveraineté alimentaire », estime le Modef dans son communiqué publié le 18 septembre 2020. © Cédric Faimali/GFA

« Sauvons nos abattoirs publics » soulève la confédération syndicale agricole des exploitants familiaux. Dans un communiqué diffusé le 18 septembre 2020, le Modef dénonce la disparition des unités publiques au profit de « très grandes infrastructures ». Pour stopper l’hémorragie, le syndicat estime qu’il est urgent de moderniser les outils d’abattage et de transformation de ces établissements.

« Dans les années 2000, la France comptait 350 établissements d’abattage et aujourd’hui ils ne sont plus que 265, d’après le dernier chiffre du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation », rapporte le Modef (confédération syndicale agricole des exploitants familiaux) dans un communiqué publié le 18 septembre 2020.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
49%

Vous avez parcouru 49% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Dans les années 2000, la France comptait 350 établissements d’abattage et aujourd’hui ils ne sont plus que 265, d’après le dernier chiffre du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation », rapporte le Modef (confédération syndicale agricole des exploitants familiaux) dans un communiqué publié le 18 septembre 2020.

Sur les quatre-vingts abattoirs publics, la plupart font face à « de graves difficultés économiques ». Si rien n’est fait, « la fermeture de ces équipements conduirait à pénaliser un grand nombre d’éleveurs en leur faisant subir des coûts de transport supplémentaires », estime le syndicat.

Mobiliser les aides pour les abattoirs publics

Le syndicat, qui pointe du doigt une « domination sans partage » entre les établissements d’abattage, demande que les aides prévues dans le plan de modernisation soient destinées aux abattoirs publics pour les « sauver ». « En 2013, seuls 9 d’entre eux avaient pu bénéficier des aides prévues au plan viande de FranceAgriMer », souligne le Modef.

Lucie Pouchard
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER