S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le plaidoyer du Copa-Cogeca pour une transition écologique juste

réservé aux abonnés

 -
Le Copa-Cogeca affirme que les agriculteurs européens sont prêts pour la transition écologique, mais qu’ils doivent être reconnus et soutenus. © A. Massiot/Reportage

L’organisation représentant les agriculteurs européens et leurs coopératives demande au candidat à la vice-présidence de l’Union européenne en charge du « green deal » de prendre en compte les réalités agricoles.

Oui à la transition écologique, mais pas au détriment des agriculteurs. Dans une lettre ouverte à Frans Timmermans, candidat désigné comme vice-président de la Commission européenne en charge du « green deal » (projet de transition écologique), le Copa-Cogeca affirme que les agriculteurs européens sont prêts pour cette transition. Mais qu’ils doivent être reconnus et soutenus. Notamment en...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Oui à la transition écologique, mais pas au détriment des agriculteurs. Dans une lettre ouverte à Frans Timmermans, candidat désigné comme vice-président de la Commission européenne en charge du « green deal » (projet de transition écologique), le Copa-Cogeca affirme que les agriculteurs européens sont prêts pour cette transition. Mais qu’ils doivent être reconnus et soutenus. Notamment en n’oubliant aucun des trois piliers de la durabilité : économique, sociale et environnementale.

Objectifs climatiques

Si les agriculteurs sont bien conscients de l’urgence d’agir face au réchauffement climatique, étant en première ligne, il est « fondamental » que les programmes et politiques « accompagnent les agriculteurs et leurs coopératives dans cette transition et reconnaissent l’importance des instruments existants », insiste l’organisation, représentant à Bruxelles la voix des agriculteurs européens et de leurs coopératives.

Elle rappelle que certaines émissions de gaz à effet de serre (méthane) « résultent de processus naturels [qui] ne peuvent être éliminés », et réclame la prise en compte du stockage de carbone dans les sols. La mise en place d’un marché du carbone pourrait être un outil incitatif, selon le Copa-Cogeca, qui souhaite aussi un programme soutenant les économies d’énergie et le recours aux énergies renouvelables dans les fermes. Il rappelle également son attachement à la production de biocarburants, qui contribuent à la réduction des émissions du secteur des transports.

Protection aux frontières

« Tout affaiblissement de la protection aux frontières pour les produits agricoles pourrait amoindrir dramatiquement les efforts de réduction d’émissions, notamment dans le secteur de l’élevage », prévient le Copa-Cogeca, qui plaide pour l’introduction de clauses climatiques dans tous les accords de libre-échange. Le futur ne repose pas sur la délocalisation de notre activité agricole dans des pays tiers, rappelle-t-il. Tout en réclamant de la prudence sur la question des taxes carbone aux frontières, puisqu’elles pourraient pénaliser le prix des intrants agricoles.

Biodiversité

Concernant la stratégie 2030 sur la biodiversité, le Copa-Cogeca réclame des objectifs « réalistes ». Au nom de la protection de la biodiversité, il souhaite que l’Europe s’oppose à la brevetabilité de gènes animaux ou végétaux et de toute caractéristique génétique pouvant être trouvée dans la nature ou obtenue par mutagenèse.

Enfin, les agriculteurs européens et leurs coopératives réclament globalement que le coût de toute nouvelle politique soit réparti entre tous les acteurs : agriculteurs, industriels, distributeurs et consommateurs.

Bérengère Lafeuille

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER