S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

L'HERBE RESTE UNE OPPORTUNITÉ À SAISIR

 -
© CHRISTIAN WATIER
DEPUIS TRENTE ANS, LES SURFACES EN HERBE RÉ-GRESSENT. La sécurité et la simplification fourragères qu'offre l'ensilage de maïs, le retournement des prairies en cultures, la gestion de l'herbe pâturée considérée comme difficile par les éleveurs ont été et restent des freins à leur maintien. Malgré leur intérêt économique, en particulier au pâturage, les prairies peinent à...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

DEPUIS TRENTE ANS, LES SURFACES EN HERBE RÉ-GRESSENT. La sécurité et la simplification fourragères qu'offre l'ensilage de maïs, le retournement des prairies en cultures, la gestion de l'herbe pâturée considérée comme difficile par les éleveurs ont été et restent des freins à leur maintien. Malgré leur intérêt économique, en particulier au pâturage, les prairies peinent à trouver leur place dans le système fourrager des exploitations laitières. Néanmoins, elles n'ont pas encore dit leur dernier mot.

Le rééquilibrage des aides Pac avec l'instauration d'une prime à l'herbe et la volonté des producteurs d'abaisser leurs coûts de production ouvrent des opportunités de relancer leur valorisation. Des solutions technico-économiques innovantes, encore peu répandues, peuvent contribuer à leur réhabilitation. Afin de conserver un système fourrager productif, des éleveurs du grand Ouest développent le séchage du foin en grange. Bien connu des régions de montagne, il repose sur des prairies temporaires implantées en mélanges multi espèces. D'autres ont repris le système de pâturage néozélandais, calé au plus près sur la pousse de l'herbe. Sans être complètement transposable en France, ce modèle donne des idées pour produire du lait à pas cher.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER