S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier. ENTREPRISES DE SÉLECTION : DES STRATÉGIES DIVERSIFIÉES

 -
Caesar, déjà un Shottle sur O-man - La génomique permet de sortir de jeunes taureaux au pedigree moderne, tel Caesar (170 points d'Isu), chez Gènes Diffusion. Cette entreprise joue sur la solidité de la souche maternelle pour compenser le manque de précision des index.

L'arrivée de la génomique pousse les entreprises de sélection à repenser leurs politiques de diffusion.

LES CATALOGUES S'ENRICHISSENT DE NOMBREUSES NOUVEAUTÉS grâce au génotypage. L'intérêt de ces taureaux réside d'abord dans leur jeunesse. Ils apportent un progrès génétique supérieur à celui de leurs aînés. Revers de la médaille, la précision de leurs index reste assez faible, avec des CD variant, selon les postes, entre 0,5 et 0,6. Toutes les entreprises en ont conscience. Elles cherchent à...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

LES CATALOGUES S'ENRICHISSENT DE NOMBREUSES NOUVEAUTÉS grâce au génotypage. L'intérêt de ces taureaux réside d'abord dans leur jeunesse. Ils apportent un progrès génétique supérieur à celui de leurs aînés. Revers de la médaille, la précision de leurs index reste assez faible, avec des CD variant, selon les postes, entre 0,5 et 0,6. Toutes les entreprises en ont conscience. Elles cherchent à compenser le risque en favorisant une utilisation limitée de chaque taureau.

L'OFFENSIVE DE GÈNES DIFFUSION

Gènes Diffusion a lancé ses nouvelles offres le premier, dès le mois d'avril. Très confiant dans les perspectives d'accélération du progrès génétique, Gènes Diffusion proposera désormais trois catalogues par an. On y trouvera des taureaux génomiques dits « premium ». Ces élites seront, pour la plupart, pères à taureaux. Leur prix oscillera entre 25 et 40 €. D'autres taureaux à index génomiques seront proposés en pack de doses, correspondant à des profils génétiques. Chaque pack contient vingt doses issues de cinq taureaux différents mais au profil comparable : équilibre, santé, lait… La composition des packs évoluera au fil du temps. Le prix de ces doses se situe à 13 €. Les chutes d'index génomiques observées en juin n'ont pas refroidi cette confiance.

Elles s'expliquent par des changements d'ordre méthodologique et ne se produiront pas à chaque fois. En outre, si les index ont beaucoup varié, les profils des taureaux semblent s'être maintenus.

PRUDENCE CHEZ CRÉAVIA

À l'inverse, Créavia est plus réservé sur l'opportunité de diffuser largement les taureaux génomiques. Au point de regretter d'avoir demandé la publication de leurs index en juin. La stratégie est maintenant clairement définie, et tant que la fiabilité des index ne sera pas améliorée, Créavia ne demandera plus de publication.

Mais il ne s'agit pas de tourner le dos à une technologie jugée très prometteuse. Les taureaux génomiques seront proposés aux éleveurs dans une optique de testage. L'objectif est d'obtenir au plus vite les 200 filles nécessaires pour faire monter le CD à 95. Les inséminateurs disposeront d'un stock de doses de ce type. Ils donneront aux éleveurs intéressés la généalogie et trois points forts du taureau. Pas question de transmettre la totalité des informations. Ces doses seront vendues 35 €, mise en place et retour compris. Malgré ce tarif que l'on peut trouver prohibitif, et alors que ces inséminations ne donneront pas le droit à la prime testage, Créavia espère monter rapidement à 20 % des IAP selon ce schéma.

POSITIONS INTERMÉDIAIRES CHEZ AMÉLIS ET DYNAM'IS

Amélis a décidé d'inscrire les taureaux génomiques dans le droit fil de sa stratégie de segmentation initiée depuis plusieurs années. L'offre de taureaux est en effet présentée en fonction des divers objectifs de sélection des éleveurs. On y trouve la morphologie, la reproduction ou encore la rentabilité. Les taureaux génomiques entreront dans ces gammes en fonction de leur profil. On y trouvera, comme chez Gènes Diffusion, les premium. Leur nombre sera volontairement réduit à deux ou trois et leurs index seront publiés. À leurs côtés, un groupe de mâles à index génomiques sera proposé sans être présent dans le catalogue. Les éleveurs auront connaissance de leurs index au moment de les utiliser. Ce groupe tournera assez vite de façon à ce que chaque taureau produise rapidement un nombre de filles suffisant pour calculer les index sur descendance.

Enfin, Dynam'is sépare aussi les taureaux génomiques en deux groupes en fonction de leur niveau. Les dix meilleurs seront commercialisés individuellement. Les autres seront classés et diffusés en fonction de leur profil.

Cette diversité des stratégies françaises se retrouve au niveau international. La tendance semble néanmoins aller vers la prudence pour la diffusion dans les élevages, alors que le niveau de risque accepté est plus élevé sur le plan de la création génétique. Ces politiques seront amenées à évoluer, au rythme des avancées que l'on connaîtra dans la précision des index génomiques.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER