S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !
/
  • La fonderie artisanale Obertino Morteau, labellisée Entreprise du patrimoine vivant, est spécialisée dans la fabrication ancestrale de cloches en bronze. De taille et de forme différentes, ces cloches résultent d’un savoir-faire vieux de trois siècles. Sur cette photo : une coulée de bronze à 1 200°C . © Siv-Chheng Tiv

  • Sur cette photo : le tournage d’une cloche. © Siv-Chheng Tiv

  • Sur cette photo : l’inscription d’une cloche au moment de son moulage. © Siv-Chheng Tiv

  • La fonderie artisanale Obertino Morteau est également spécialisée dans le cuir. Sur cette photo : la décoration d’une courroie en cuir qui viendra agrémenter une cloche. © Siv-Chheng Tiv

  • À l’initiative notamment du Syndicat des éleveurs de montbéliardes du Doubs et de la Fédération des comices du Doubs, la fonderie Obertino Morteau crée une édition spéciale de cloches sur lesquelles est gravée l’inscription « Solidarité 2020 ». Sur cette photo : des cloches de la solidarité, certaines étant personnalisées. © Siv-Chheng Tiv

  • La directrice de la fonderie Obertino Morteau, qui a repris l’entreprise il y a deux ans, a lancé un appel au secours auprès des éleveurs du Doubs. Face à la crise économique du Covid-19, le savoir-faire ancestral des producteurs de cloches en bronze est menacé. De ce constat est née l’idée de confectionner et de vendre des cloches de la solidarité. Sur cette photo : Siv-Chheng Tiv, la directrice de la fonderie et de l’atelier de cuir Obertino Morteau. © Fonderie

  • L’annulation des comices, au cours desquels vaches et cloches sont présentées en apparat, laisse derrière elle des éleveurs en manque de lien social et des fonderies au bord de la faillite. Sur cette photo : un comice agricole dans le Doubs avec une présentation de cloches. © François Vuillemin

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Suggestion de vidéos

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER