S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les Maîtres laitiers du Cotentin se relancent sur le grand export

réservé aux abonnés

 -
La coopérative Les Maîtres laitiers du Cotentin est sur le point de signer deux contrats pour un volume de 80 à 90 millions de lait brut qui permettront de relancer les lignes UHT de son usine de Méautis. © A. Dufumier

Deux ans après la défection de son client chinois Synutra, la coopérative Les Maîtres laitiers du Cotentin est en passe de signer deux contrats au grand export et de relancer les lignes de son usine de Méautis (Manche) à l’arrêt depuis août 2018.

La relance à plein régime de l’usine de Méautis est pour bientôt, selon les annonces faites par la direction de la coopérative Les Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) à leurs adhérents, le 8 septembre 2020 dans la Manche. Deux contrats pour le grand export, dont elle n’a pas voulu préciser le pays de destination, sont en cours de signature.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La relance à plein régime de l’usine de Méautis est pour bientôt, selon les annonces faites par la direction de la coopérative Les Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) à leurs adhérents, le 8 septembre 2020 dans la Manche. Deux contrats pour le grand export, dont elle n’a pas voulu préciser le pays de destination, sont en cours de signature.

À lire aussi : Affaire synutra, « l’usine de Méautis va redémarrer en novembre » (19/09/2019)

Deux contrats

Le premier contrat concerne la livraison de 100 containers par mois de briques de lait de 1 litre et de 100 containers par mois de briquettes de 20 centilitres. Son exécution pourrait démarrer dans les prochains mois. Le deuxième porte sur l’expédition de 80 containers de briquettes de lait infantile. Il devrait démarrer au cours du premier semestre de 2021.

Ces deux projets réunis concerneraient la transformation d’environ 80 à 90 millions de litres de lait brut, sur un total de 459 millions de litres collectés en 2019. C’est peu ou prou l’équivalent du contrat initial avec Synutra et qui avait pris fin au cours de l’été 2018 après quelques mois seulement de mise en service de la nouvelle usine.

Une stratégie intacte

« Notre objectif initial n’a pas changé, a répété Jean-François Fortin, le directeur général du groupe MLC. Il est de valoriser l’intégralité de notre excédent de collecte avec des perspectives de développement pour nos adhérents. Cela, en nous appuyant sur le potentiel du lait infantile liquide sur les marchés du grand export. Nous savons que notre stratégie était la bonne et nous maintenons ce cap. Malgré les coups reçus, nos résultats démontrent bien que nous sommes un groupe solide. »

À lire aussi : Lait infantile, Synutra rompt avec les Maîtres laitiers du Cotentin (31/08/2018)

Alexis Dufumier
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER