S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« L’arrivée des jeunes bouscule le­ quotidien »

réservé aux abonnés

 - -->
Gaec sur Charix © Anne Bréhier
« L’installation de Julien, notre fils, et l’arrivée d’Étienne, un jeune salarié de 23 ans pressenti pour devenir associé du Gaec, chamboulent les habitudes et les rythmes des uns et des autres. C’est à la fois dérangeant et stimulant. Entre les générations, il faut ajuster les façons de faire et de travailler. Ainsi, pour le suivi de la reproduction, nous avons abandonné le vieux cahier au profit...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« L’installation de Julien, notre fils, et l’arrivée d’Étienne, un jeune salarié de 23 ans pressenti pour devenir associé du Gaec, chamboulent les habitudes et les rythmes des uns et des autres. C’est à la fois dérangeant et stimulant. Entre les générations, il faut ajuster les façons de faire et de travailler. Ainsi, pour le suivi de la reproduction, nous avons abandonné le vieux cahier au profit d’un tableur. Le planning rotatif a toutefois été conservé comme outil visuel de surveillance des chaleurs. Même s’ils sont bien formés (bac pro puis BTS ACSE en alternance), Julien et Étienne ont fait leur apprentissage dans d’autres exploitations. Un certain temps leur est nécessaire pour s’approprier la ferme, découvrir les parcelles, le parc de matériel et le fonctionnement de la Cuma. Pour faciliter cette phase d’intégration, nous avons choisi d’être accompagnés pendant un an par une personne extérieure(1). Ce facilitateur est en l’occurrence un agriculteur, lui-même associé d’un Gaec. Une fois par mois, il nous aide à « débroussailler » nos relations, à bâtir des processus de concertation et de décision pour que chacun trouve sa place. Sa présence dépassionne les choses et aide les jeunes à s’exprimer plus ouvertement. »

(1) En plus des deux jours de formation obligatoire dans l’Ain lors de l’intégration d’un nouvel associé en Gaec.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER