S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« La presse est toujours critique envers les éleveurs »

réservé aux abonnés

 - -->
Marten Knol © Jean-Pierre Jans
Les discussions avec la Commission européenne sur la directive nitrates se sont bien terminées. Les éleveurs laitiers poussent tous un « ouf ! ». La dérogation est renouvelée pour deux ans. En revanche, ils sont en colère, y compris moi, contre les quelques producteurs qui ont fraudé pour contourner le plan de réduction des phosphates. Au début de l’affaire, la presse nationale affirmait qu’un tiers des é...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les discussions avec la Commission européenne sur la directive nitrates se sont bien terminées. Les éleveurs laitiers poussent tous un « ouf ! ». La dérogation est renouvelée pour deux ans. En revanche, ils sont en colère, y compris moi, contre les quelques producteurs qui ont fraudé pour contourner le plan de réduction des phosphates. Au début de l’affaire, la presse nationale affirmait qu’un tiers des éleveurs laitiers avaient fraudé. Cela n’avait aucun sens. Cette façon de traiter le sujet est typique de la presse grand public néerlandaise. Elle présente toujours notre mode de production de façon négative. Que ce soit pour le bien-être animal, la biodiversité, la qualité de l’alimentation ou la réduction de l’empreinte carbone, nous sommes traités comme des criminels. C’est très blessant alors que les éleveurs, qu’ils soient néerlandais ou autres, aiment produire un lait de qualité dans un bel environnement. Et bien sûr, à condition de gagner correctement sa vie. Les médias devraient plutôt en faire des reportages. Le printemps ensoleillé donne une nouvelle énergie aux éleveurs. La nature change beaucoup à cette période de l’année. Cela me ravit. »

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER