S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« Je réfléchis à investir dans l’irrigation »

réservé aux abonnés

Heureusement que j’ai contractualisé 10 ha de maïs irrigué avec mon voisin et que je lui ai loué son matériel pour irriguer moi-même 11 ha. Malgré la sécheresse, cela me garantit des silos de maïs ensilage pleins. J’y ai consacré plus d’une centaine d’heures de travail cet été mais je n’ai pas le stress de manquer de fourrage. Même en Normandie, la sécheresse fait...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
44%

Vous avez parcouru 44% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Heureusement que j’ai contractualisé 10 ha de maïs irrigué avec mon voisin et que je lui ai loué son matériel pour irriguer moi-même 11 ha. Malgré la sécheresse, cela me garantit des silos de maïs ensilage pleins. J’y ai consacré plus d’une centaine d’heures de travail cet été mais je n’ai pas le stress de manquer de fourrage. Même en Normandie, la sécheresse fait désormais partie de notre quotidien d’éleveur. Je réfléchis à investir 30 000 € dans du matériel d’irrigation pour quatre parcelles de 5 ha. Une pompe prélèverait l’eau du puits destiné aux vaches pour alimenter un étang. Cela ne pénaliserait pas la ressource en eau car ici, les nappes phréatiques se rechargent vite l’hiver. Cette année, les vaches n’ont pas du tout pâturé en juillet et août. Elles ont reçu à l’auge de l’ensilage d’herbe et de seigle et des drèches de blé. Grâce aux orages d’août, elles retournent à la pâture avec un complément de maïs, ensilé début septembre. Il était temps ! Au train où allaient les choses, elles auraient consommé l’ensilage d’herbe prévu pour la ration hivernale. Elles se seraient retrouvées en maïs plat unique. 

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER