S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

On va enfin pouvoir comparer leur consommation

réservé aux abonnés

 -
© P. Peeters/GFA

La norme EN 16796-4 définit une méthode commune de mesure de la consommation de carburant pour tous les chargeurs télescopiques.

Tous premiers ! Quand on évoque les performances de consommation des chargeurs télescopiques, chaque constructeur se vante d’obtenir le meilleur résultat. Et pour cause, chacun utilise son propre référentiel de mesure, avec les cycles de manutention, de chargement et de transport qui lui conviennent. Mais la récréation est terminée. Désormais, la norme européenne EN 16796-4 définit une méthode commune de...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Tous premiers ! Quand on évoque les performances de consommation des chargeurs télescopiques, chaque constructeur se vante d’obtenir le meilleur résultat. Et pour cause, chacun utilise son propre référentiel de mesure, avec les cycles de manutention, de chargement et de transport qui lui conviennent. Mais la récréation est terminée. Désormais, la norme européenne EN 16796-4 définit une méthode commune de mesure de la consommation de carburant pour les constructeurs.

Quatre activités pour l’évaluation

Cette norme précise les quatre phases caractéristiques de l’utilisation d’un chargeur télescopique, le protocole pour déterminer la quantité de carburant consommé, la notion d’éco-mode, les modalités de calcul pour définir les émissions de dioxyde de carbone et la liste exhaustive des éléments mesurés à communiquer.

Les 4 phases de tests de la norme sont les suivantes :

  • Transport à vitesse maximale (sans charge) ;
  • Manutention de vrac avec un godet (phase de travail intensif) ;
  • Manutention de palette ;
  • Moteur au ralenti.

Grâce à ce nouveau protocole, les agriculteurs pourront désormais se baser sur des résultats de consommation comparables pour choisir leur futur chargeur.

Corinne Le Gall
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER