S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les cours du blé remontent après quatre séances de baisse

réservé aux abonnés

 -
Le marché du blé a rebondi à la Bourse de Chicago le 3 avril 2020. © GFA

Les cours du blé à la Bourse de Chicago ont terminé la semaine en hausse ce vendredi 3 avril 2020, rebondissant après quatre reculs consécutifs. Le blé et le soja ont un peu baissé.

« Il a fait très froid dans certaines parties occidentales de la région productrice de blé, comme l’Oklahoma ou le Kansas, souligne Brian Hoops, de Midwest Market Solutions. Ce n’est pas suffisant pour faire craindre une gelée dévastatrice mais c’est assez pour suggérer que cela a un peu affecté les semis. » D’autant que les surfaces consacrées au blé d’hiver aux États-Unis n&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Il a fait très froid dans certaines parties occidentales de la région productrice de blé, comme l’Oklahoma ou le Kansas, souligne Brian Hoops, de Midwest Market Solutions. Ce n’est pas suffisant pour faire craindre une gelée dévastatrice mais c’est assez pour suggérer que cela a un peu affecté les semis. » D’autant que les surfaces consacrées au blé d’hiver aux États-Unis n’avaient pas été aussi petites en plus d’un siècle.

La Russie suspend ses exportations

Par ailleurs, « la Russie a annoncé ce matin suspendre ses exportations de blé jusqu’à au moins juin », indique Brian Hoops. Cela a profité au blé américain, dont les exportations pourraient augmenter à court terme. Ses prix avaient baissé au cours des quatre dernières séances sous l’effet d’un mouvement technique, alors que la céréale avait beaucoup progressé les jours précédents en raison d’une forte demande pour les produits à base de farine.

Du côté du maïs, la chute de la consommation de bioéthanol a continué de peser sur les cours. « L’offre de maïs augmente en raison de la faible demande en éthanol », rappelle Brian Hoops, qui juge que les surfaces consacrées au maïs aux États-Unis sont bien trop importantes. Le soja s’est, pour sa part, replié en l’absence de nouvelle commande chinoise.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,3075 dollars, contre 3,3350 dollars la veille (–0,82 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mai, le plus actif, a fini à 5,4925 dollars, contre 5,4175 dollars à la précédente clôture (+1,38 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 8,5425 dollars, contre 8,5875 dollars jeudi (–0,52 %).

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER