S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le soja et le maïs relèvent la tête, le blé recule

réservé aux abonnés

 -
Les cours du soja et du maïs se sont légèrement redressés ce 25 septembre 2020 à la Bourse de Chicago. © GFA

Les cours du soja et du maïs se sont un peu redressés ce 25 septembre 2020 à la Bourse de Chicago, après leur repli de la veille. Le blé a terminé en retrait, sur la foi de prévisions météo humides en Ukraine pouvant favoriser la récolte.

La poursuite de la sécheresse dans le nord du Brésil, plus grand producteur mondial de soja, soutenait les cours de l’oléagineux, a indiqué Dan Cekander, de DC Analysis. Le ministère américain de l’Agriculture a par ailleurs rapporté une commande à l’exportation de 100 000 tonnes de tourteaux de soja vers une destination inconnue.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La poursuite de la sécheresse dans le nord du Brésil, plus grand producteur mondial de soja, soutenait les cours de l’oléagineux, a indiqué Dan Cekander, de DC Analysis. Le ministère américain de l’Agriculture a par ailleurs rapporté une commande à l’exportation de 100 000 tonnes de tourteaux de soja vers une destination inconnue.

Des commandes chinoises

Le soja, dont le cours a atteint des sommets depuis deux ans la semaine dernière, a été récemment poussé à la hausse, notamment par les multiples commandes de la Chine. Celles-ci devraient s’atténuer avec l’arrivée de la fête nationale le 1er octobre assortie d’une semaine de congé. « Les ventes vers la Chine devraient donc ralentir et peut être reprendre juste après cette semaine de vacances », a affirmé Dan Cekander.

Aux États-Unis, le climat était favorable pour le maïs alors que le gros de la récolte doit commencer dans une semaine à dix jours, ont noté les analystes de CHS. Le prix du blé a nettement faibli, sans doute handicapé par un nouveau renforcement du dollar vendredi. Un dollar plus fort défavorise les exportations américaines de blé, en les rendant plus chères.

Mais surtout, selon l’expert de DC Analysis, le blé s’échangeait à la baisse sur les prévisions de la venue de pluies très attendues dans les régions productrices de l’Ukraine. « Ils ont vraiment besoin de pluies en Ukraine et c’est dans les prévisions, ce qui est bon pour eux », a expliqué Dan Cekander.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,6525 dollars, contre 3,6350 dollars jeudi (+0,48 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini 5,4425 dollars, contre 5,4975 dollars la veille (–1,00 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a conclu à 10,0250 dollars, contre 10,0000 dollars à la précédente clôture (+0,25 %).

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER