S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le maïs, le soja et le blé baissent après le rebond du dollar

réservé aux abonnés

 -
Les cours du blé, du maïs et du soja ont reculé ce 21 septembre à la Bourse de Chicago. © GFA

Les cours du maïs, du blé et du soja ont tous terminé en baisse ce lundi 21 septembre 2020 à la Bourse de Chicago, dans le sillage des secousses à la Bourse de Wall Street et d’un renforcement du dollar.

La semaine dernière, les cours du maïs avaient grimpé à leur plus haut niveau depuis mars et ceux du soja avaient atteint un sommet depuis le printemps 2018, à la faveur de nouvelles grosses commandes chinoises. Les prix du blé avaient grimpé dans le sillage des prix russes en hausse.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La semaine dernière, les cours du maïs avaient grimpé à leur plus haut niveau depuis mars et ceux du soja avaient atteint un sommet depuis le printemps 2018, à la faveur de nouvelles grosses commandes chinoises. Les prix du blé avaient grimpé dans le sillage des prix russes en hausse.

Dans le sillage de Wall Street

Mais lundi dans le sillage de la chute du marché boursier et d’un rebond du dollar, les acteurs sur le marché ont opté pour des prises de bénéfices. Le maïs « s’échange plus bas dans un contexte de prises de bénéfices pour commencer la semaine », a indiqué Bryant Sanderson, de CHS.

Pour le maïs, qui a conclu en baisse de 2,3 % lundi, cette semaine est aussi « une semaine de récolte » et le climat s’annonce favorable avec la venue de pluies ce week-end dans la Corn-belt, a noté Jack Scoville, de Price Futures Group. « On s’attend à avoir de plus en plus de rapports sur les récoltes et il y a donc de plus en plus d’offres », a-t-il expliqué.

Un dollar fort

Les mauvaises performances de Wall Street, minée comme les Bourses européennes par la crainte de nouvelles restrictions liées au coronavirus, ont eu « un impact négatif » sur les cours des céréales. Il a aussi évoqué également le raffermissement du dollar qui renchérit mécaniquement le prix des produits agricoles américains sur le marché international.

Le prix du soja a aussi baissé malgré de nouvelles commandes à l’exportation. « Même si on a enregistré des ventes vers la Chine, le Pakistan et d’autres destinations, le fait est que ça ne va pas très bien. Les prix baissent malgré des bonnes nouvelles », a ajouté l’analyste de Price Futures Group.

Le ministère américain de l’Agriculture a annoncé dans son système recensant au quotidien les plus importantes commandes de la part d’acheteurs étrangers les ventes de 132 000 tonnes de soja à la Chine et 132 000 tonnes également au Pakistan. Des exportations de 171 000 tonnes de l’oléagineux ont également été rapportées mais la destination n’en est pas connue.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,6975 dollars, contre 3,7850 dollars vendredi (–2,31 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,5475 dollars, contre 5,7500 vendredi (–3,52 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 10,2250 dollars contre 10,4350 dollars vendredi (–2,01 %).

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER