S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le maïs et le soja chutent dans un marché craintif

réservé aux abonnés

 -
Les cours du maïs et du soja ont reculé ce 28 octobre 2020 à la Bourse de Chicago. © GFA

Les cours du maïs et du soja à la Bourse de Chicago ont fortement reculé ce mercredi 28 octobre 2020 autour du renforcement des inquiétudes politiques et sanitaires. Le blé a aussi baissé.

Les marchés financiers attendent avec appréhension l’élection présidentielle du 3 novembre aux États-Unis dont les résultats pourraient être contestés en cas de faible écart entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden. L’intensification de la pandémie de Covid-19 dans le monde et les nouvelles mesures strictes dans plusieurs pays européens ont aussi lourdement pesé sur le sentiment des...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les marchés financiers attendent avec appréhension l’élection présidentielle du 3 novembre aux États-Unis dont les résultats pourraient être contestés en cas de faible écart entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden. L’intensification de la pandémie de Covid-19 dans le monde et les nouvelles mesures strictes dans plusieurs pays européens ont aussi lourdement pesé sur le sentiment des investisseurs.

Un marché anxieux

En fin de journée, le président français Emmanuel Macron a annoncé un nouveau confinement, prévenant que la deuxième vague risquait d’être « plus dure et meurtrière » que la première. L’Allemagne a pour sa part décrété la fermeture des restaurants, institutions culturelles et de loisir à partir de lundi.

« L’anxiété au sujet d’une hausse générale des cas de contamination a provoqué des mouvements de vente qui ont débuté sur le marché des actions et se sont rapidement propagés sur les autres places financières, dont le marché de l’énergie et des métaux », décrivent Ben Potter et Jacquie Holland, de Farm Futures Daily.

Des exportations sans effet

« Les prix agricoles n’ont pas été épargnés avec le maïs et le soja accusant de lourdes pertes », poursuivent-ils. Dans une telle atmosphère, le recensement d’une commande de 207 000 tonnes de maïs américain par la Corée du Sud et de 110 000 tonnes de soja américain par l’Égypte, ainsi que de 120 000 tonnes de l’oléagineux vers des destinations inconnues, n’ont eu aucun effet pour redresser le cours des produits agricoles.

Également en baisse mercredi, le blé a limité ses pertes. Les courtiers prendront connaissance jeudi matin des chiffres hebdomadaires du gouvernement américain sur les ventes à l’exportation, un indicateur très suivi du marché pour jauger la demande.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 6,0875 dollars, contre 6,1575 dollars, en repli de 1,14 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 4,0150 dollars, contre 4,1600 dollars lundi, en recul de 3,49 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre, le plus échangé, a conclu à 10,5725 dollars, contre 10,8225 dollars, baissant de 2,31 %.

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct