S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le maïs et le blé au plus haut en deux mois, le soja depuis février

réservé aux abonnés

 -
Les chutes de neige dans le grenier à grains des États-Unis ont tiré les cours du blé et du maïs à la hausse à la Bourse de Chicago. © GFA

Les cours du maïs et du blé à la Bourse de Chicago ont atteint ce 8 octobre 2019, leur niveau le plus haut en deux mois avec les risques de neige sur plusieurs régions productrices. Le soja a aussi progressé à un niveau plus vu depuis février.

Des chutes de neige sont prévues dans les prochains jours par les services météorologiques américains dans plusieurs états du « Midwest », le grenier à grains des États-Unis. « Les neiges annoncées dans le nord de la zone de production pourraient conduire à un gel précoce et endommager les semis », observe Don Roose de US Commodities. « Nous avons une moisson lente et des cultures...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Des chutes de neige sont prévues dans les prochains jours par les services météorologiques américains dans plusieurs états du « Midwest », le grenier à grains des États-Unis. « Les neiges annoncées dans le nord de la zone de production pourraient conduire à un gel précoce et endommager les semis », observe Don Roose de US Commodities. « Nous avons une moisson lente et des cultures immatures », ajoute l’expert.

La qualité des cultures recule

Ces préoccupations sur la qualité des cultures et l’avancée des moissons ont été confirmées lundi soir à la publication d’un rapport hebdomadaire du gouvernement américain. 56 % des cultures de maïs sont effet considérées comme « bonnes à excellentes » par le ministère de l’Agriculture (USDA) pour la semaine achevée le 6 octobre, en recul d’un point de pourcentage par rapport à la semaine précédente.

Les cultures de soja sont, elles, jugées « bonnes à excellentes » à hauteur de 53 %, soit une baisse de 2 points de pourcentage par rapport à la semaine précédente. « C’est plus que ce que le marché avait anticipé », indique Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. Le point d’orgue de la semaine pourrait avoir lieu jeudi avec la publication d’un rapport mensuel de l’USDA sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde.

Des récoltes « particulièrement décevantes »

« Les études de terrain réalisées par les agriculteurs américains montrent des récoltes particulièrement décevantes », prévient Don Roose. Les courtiers gardaient également un œil sur la reprise des négociations commerciales au plus haut niveau entre les États-Unis et la Chine. Lundi, Donald Trump a dit qu’il privilégiait un accord commercial global avec Pékin, en se félicitant que les Chinois « commencent à acheter beaucoup de produits agricoles » américains.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,9575 dollars, contre 3,8700 dollars lundi (+2,26 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,0025 dollars, contre 4,8925 dollars à la clôture précédente (+2,25 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 9,2050 dollars, contre 9,1525 dollars la veille (+0,57 %).

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER