S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Mortellaro : un brevet valide l’intérêt du Piétix

réservé aux abonnés

 - -->
Efficace. Des essais prouvent l’efficacité de la formulation du Piétix, aliment complémentaire à base d’extraits végétaux donné pour gérer la dermatite digitée © S.CHAMPION
Commercialisé depuis trois ans par Biodevas, Piétix est un aliment complémentaire à base d’extraits de plantes aromatiques donné pour gérer la dermatite digitée par le ­contrôle du stress abiotique (non dépendant de l’agent pathogène). Ce stress est lié aux conséquences inflammatoires d’un environnement sale et des sols abrasifs, qui favorisent la Mortellaro.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Commercialisé depuis trois ans par Biodevas, Piétix est un aliment complémentaire à base d’extraits de plantes aromatiques donné pour gérer la dermatite digitée par le ­contrôle du stress abiotique (non dépendant de l’agent pathogène). Ce stress est lié aux conséquences inflammatoires d’un environnement sale et des sols abrasifs, qui favorisent la Mortellaro.

« Les extraits de plantes du ­Piétix (une dizaine d’espèces dont le chardon-marie, le cassis, l’harpagophytum…) induisent une stimulation de certaines cytokines et interleukines, connues pour leurs propriétés régulatrices du système immunitaire et anti-inflammatoires. Les composants de Piétix régulent aussi les réactions enzymatiques mises en jeu dans la production et la régulation des radicaux libres qui provoquent un stress oxydatif des cellules. Ils contribuent ainsi au maintien de l’intégrité cutanée et limite la pénétration des bactéries dans le derme », pouvait-on lire dans l’argumentaire commercial du produit.

Ces dires sont désormais étayés par un brevet déposé en 2015 et décroché au printemps 2018. Le feu vert a été obtenu grâce aux résultats de douze essais conduits à la ferme. Sur les 431 vaches de ces élevages présentant des lésions de Mortellaro, 68 % étaient guéries en fin d’expérimentation après six mois de supplémentation avec Piétix (10 g par vache et par jour). Ce taux de guérison varie de 35 à 100 % selon les troupeaux, mais il est neuf fois sur douze supérieur à 50 %.

La faculté belge de médecine vétérinaire de Liège a aussi évalué avec succès l’efficacité du Piétix dans trois élevages totalisant 500 vaches.

JEAN-MICHEL VOCORET

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER