S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dewulf présente l’Enduro

réservé aux abonnés

 -
L’Enduro se différencie de la concurrence avec un double essieu à l’arrière. Dewulf

Le constructeur belge Dewulf vient de dévoiler sa nouvelle arracheuse de pommes de terre automotrice à 4 rangs.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le constructeur belge Dewulf vient de dévoiler sa nouvelle arracheuse de pommes de terre automotrice à 4 rangs.

Cette machine se différencie tout d’abord, en reposant sur 6 roues, et notamment quatre pneumatiques basse pression de 750 mm de large à l’arrière. Le constructeur annonce ainsi une pression au sol d’environ 1,5kg/cm2. Avec cette configuration, le report de charge est plus important sur l’arrière, ce qui déleste l’avant et préserve mieux l’état des buttes avant l’arrachage. L’emploi d’un double essieu à l’arrière permet également de monter des roues un peu plus petites à l’avant et donc de raccourcir la machine et son rayon de braquage.

À l’avant les pommes de terre sont arrachées avec deux tapis de 1460 mm de large. L’Enduro est équipée de série avec des diabolos et du contrôle automatique la pression. Par contre, le contrôle automatique de la profondeur d’arrachage est en option. Derrière, les tubercules passent sur les chaînes de tamisages qui font la même largeur du début à la fin. Il en résulte une plus grande capacité de nettoyage. Cette arracheuse embarque également la possibilité d’incliner le module de nettoyage entre 0 et 12 degrés pour s’adapter aux conditions d’arrachage.

Les tubercules sont conduits en trémie par un nouvel élévateur en anneau. Sa capacité et son ergonomie ont été revues pour transporter jusqu’à 200 t/h. La trémie possède une capacité de 15,4 m3. Elle est combinée à un élévateur avec une hauteur de chargement comprise entre 2,61 et 4,20 m.

L’Enduro est motorisée par un bloc Scania conforme au Stage V. Il développe 450 ch. Son régime de travail est compris entre 1 250 et 1 750 tr/min. Si cette machine adopte toujours une cabine Claas, l’environnement intérieur évolue. En effet, elle bénéficie d’un accoudoir revu avec un nouveau joystick et un nouvel écran. L’Enduro est déjà disponible à la commande, même si sa production ne débutera qu’en début d’année prochaine.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER