S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Des abeilles connectées

réservé aux abonnés

 -
Un réseau d’une vingtaine de ruchers connectés a été mis en place à la fin d’avril par Fermes Leader. © J.-P Amet

Fermes Leader a mis en place un réseau d’une vingtaine de ruchers connectés. L’objectif : étudier l’évolution de l’activité des abeilles et leur cohabitation avec les pratiques agricoles. Les ruches sont installées dans les Hauts-de-France, les Pays de la Loire, le Grand Est et en Bourgogne-Franche-Comté.

En association avec des agriculteurs de coopératives adhérentes, Fermes Leader (1) a annoncé la mise en place d’un réseau de ruchers connectés à la fin d’avril 2020. L’information a été diffusée le 28 mai 2020 dans un communiqué de presse. Pour la première saison 3 objectifs sont fixés :
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

En association avec des agriculteurs de coopératives adhérentes, Fermes Leader (1) a annoncé la mise en place d’un réseau de ruchers connectés à la fin d’avril 2020. L’information a été diffusée le 28 mai 2020 dans un communiqué de presse. Pour la première saison 3 objectifs sont fixés :

  • La construction d’un réseau de suivi d’activité des pollinisateurs et d’une interface de restitution commune ;
  • La formation sur le lien entre pollinisateurs et pratiques agricoles ;
  • L’identification d’indicateurs de bonne santé de l’abeille valorisables auprès d’acteurs agro-industriels.

« Un nouvel outil de collaboration entre agriculteurs et apiculteurs »

L’apiculture et l’agriculture sont intimement liées, comme le souligne Carole Rocca, directrice du projet Fermes Leader : « La préservation des abeilles représente un enjeu important tant pour l’apiculture que pour l’agriculture. Ces deux mondes sont étroitement liés par ce pollinisateur. Nous souhaitons créer […] un nouvel outil de collaboration entre agriculteurs et apiculteurs. »

« Les technologies numériques donnent aujourd’hui l’opportunité d’accéder à une donnée dynamique, objective et en grand nombre de manière automatique, ce qui va permettre de mesurer les progrès réalisés, […] de les valoriser pour la profession agricole et de mettre en évidence la relation nécessaire entre apiculture et agriculture », a précisé Eric Ducornet, membre de la coopérative 110 Bourgogne.

Comment ça fonctionne ?

Trois capteurs assurent le suivi de différents paramètres : 2 balances connectées, un GPS capteur thermique et une station météo connectée. Les données permettent d’étudier l’évolution du rucher (température interne, poids, position) et l’écosystème dans lequel évoluent les abeilles (hygrométrie, pluviométrie, température).

La communauté d’agriculteurs partenaires, via leurs coopératives, collecte les données qui sont analysées par les services des coopératives et des instituts techniques ; Cavac, CAC68, Noriap, Océalia, 110 Bourgogne, UAPL et Agrinovex, centre de recherche et innovation de Bioline by inVivo.

Un projet aux multiples facettes

Les données récupérées aideront aussi aux démarches de « traçabilité augmentée » portées par Bioline by inVivo dans le cadre de la dynamique de la troisième voie de l’agriculture.

L’Itsap (Institut technique et scientifique de l’abeille et de la pollinisation) est partenaire du projet. Il participe à l’exploitation des données et assure le programme d’animation et de formation en ligne qui accompagne le projet tout au long de la saison apicole.

> À lire aussi : Premier bilan de l’observatoire de la mortalité des abeilles (11/12/2019)

R. B.

(1) Le réseau Fermes Leader est un « laboratoire d’innovation ouverte » qui met l’utilisateur (ici l’agriculteur) au centre du développement des projets. Il vise le déploiement « des solutions digitales chez les agriculteurs du réseau ».

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER