S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les variétés de maïs fourrage à essayer cette année

réservé aux abonnés

 - -->
Récolte. © SéBASTIEN CHAMPION

Essais Arvalis. Tous les ans, l’évaluation des nouveaux hybrides disponibles est une démonstration du progrès génétique réalisé. Sauf exception, les variétés les plus récentes surpassent leurs aînées, notamment sur le rendement.

Après deux années difficiles, 2017 a été un bon cru pour les ensilages de maïs : des rendements élevés dans presque toutes les régions et une valeur alimentaire supérieure à la moyenne, avec des maïs riches en amidon et un appareil végétatif digestible. Cette tendance se retrouve dans les essais d’Arvalis qui évalue, en ­conditions de grandes cultures, les variétés de maï...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Après deux années difficiles, 2017 a été un bon cru pour les ensilages de maïs : des rendements élevés dans presque toutes les régions et une valeur alimentaire supérieure à la moyenne, avec des maïs riches en amidon et un appareil végétatif digestible. Cette tendance se retrouve dans les essais d’Arvalis qui évalue, en ­conditions de grandes cultures, les variétés de maïs fourrage inscrites au catalogue. Ils comparent des variétés de référence largement cultivées et d’autres, plus récentes, présentant a priori plus de potentiel, progrès génétique oblige.

Les variétés très précoces

Cette série intéresse particulièrement les régions froides et les semis tardifs. Ce sont les seuls hybrides qui, cette année, ont été notés sur la résistance à la verse (% de plants versés).

Les valeurs sûres

Mallory (Advanta) présente sur trois ans un rendement régulier à 103,3 %. Il assure aussi une bonne vigueur au départ, mais la valeur alimentaire déçoit un peu (0,93 UFL) du fait de la faible teneur en amidon. À l’inverse, LG30212 (Limagrain) affiche une bonne valeur alimentaire avec un profil (grains/tige-feuilles) équilibré avec potentiel de rendement plus faible mais davantage de précocité (36 % de matière sèche).

Celles qui confirment

Havelio (KWS) se distingue à la fois sur le rendement (103,4 % sur deux ans) et sur sa valeur alimentaire (0,96 UFL) liée surtout à sa richesse en amidon. En outre, il est relativement précoce et peu sensible à la verse.

Celles que vous pouvez essayer en 2018

Nous pouvons retenir trois nouveaux hybrides : Bénédictio (KWS) montre un bon potentiel de rendement avec une bonne valeur alimentaire au profil équilibré. LG31237 (Limagrain) est un peu plus tardive avec un bon rendement cette année et une excellente valeur alimentaire (0,96 UFL) liée à la digestibilité tige-feuilles. Rodinio (Semences de France) est plus précoce avec un profil énergétique plus orienté sur le grain.

Le choix de la rédaction :

Havelio.

Les variétés précoces

Voilà le groupe de précocité le plus semé en maïs fourrage dans tout l’Hexagone. Une série toujours très disputée avec une offre abondante, des variétés confirmées toujours performantes et de nouveaux hybrides prometteurs.

Les valeurs sûres

Parmi les variétés de référence, LG30275 (Limagrain) a toujours été régulier et présente la meilleure digestibilité tige-feuilles de la série, compensée par une faible teneur en amidon. Un profil particulier qui peut intéresser. On pourrait lui préférer LG30274 (Limagrain), plus précoce et très régulier en rendement sur trois ans (101,2 %) avec une bonne vigueur au départ. Sa valeur alimentaire est aussi orientée sur la digestibilité tige-feuilles.

Continuons avec Kalidéas (KWS), un peu en retrait sur le rendement cette année, mais il présente une très bonne valeur alimentaire au profil équilibré.

Nikita (Advanta) affiche un rendement moyen de 103 % avec une valeur alimentaire un peu en dessous de la moyenne.

Celles qui confirment

Figaro (Semences de France) s’est très bien comporté cette année mais sa valeur alimentaire est faible, notamment sur la digestibilité tige-feuilles. Plus tardif, ES Amulet (Euralis) présente un potentiel énergétique plus équilibré entre fibres et amidon. Tout comme LG31269 (Limagrain), le rendement est dans la moyenne avec une bonne vigueur au départ.

Celles que vous pouvez essayer en 2018

Par ordre de précocité : Kodiaks (KWS), 101,3 % de moyenne sur les deux zones avec une bonne valeur alimentaire (0,95 UFL) au profil équilibré. LG31259 (Limagrain) présente un bon potentiel de rendement (103,25 %) avec une valeur énergétique équilibrée. LG31255 (Limagrain) possède un profil similaire (102 % de rendement) avec un peu plus d’amidon. Plus tardif, KWS Conde (KWS) est à 102,4 % en rendement avec une valeur UFL équilibrée. Enfin, ES Watson (Euralis) affiche le meilleur rendement (103,4 %), mais il est en retrait sur sa valeur alimentaire.

Le choix de la rédaction :

Kalidéas et LG31259.

Les variétés demi-précoces

C’est une série de plus en plus utilisée. Deux niveaux de rendement ont été isolés dans les essais d’Arvalis, avec une moyenne proche de 20 t de matière sèche par hectare pour le niveau élevé. La valeur énergétique moyenne (0,92 UFL) est un ton en dessous par rapport aux deux séries précédentes. Nous sommes sur une génétique où la qualité fourragère est moins aboutie.

Les valeurs sûres

Les variétés de référence décrochent nettement au niveau du rendement. Avec trois ans d’expérimentation, on ne retiendra que ES Peppone (Euralis), très régulier en rendement avec une bonne vigueur au départ mais tout juste dans la moyenne sur la valeur alimentaire.

Celles qui confirment

Les trois hybrides en deuxième année confirment leur potentiel de rendement : Kiloméris (KWS) est intéressant pour sa précocité (34,9 % de MS) et Waltérinio (KWS) pour sa richesse en amidon.

Celles que vous pouvez essayer en 2018

Trois nouveautés peuvent être tentées. Floreen (Advanta) se détache avec un rendement à 104,3 % et une valeur alimentaire moyenne, mais au profil équilibré entre amidon et fibres. Justeen (Advanta) montre aussi beaucoup de potentiel de rendement, mais sa valeur alimentaire pèche sur la teneur en amidon. LG31295 (Limagrain) est intéressant pour son niveau d’UFL (0,93) porté par la digestibilité tige-feuilles.

Ces trois hybrides présentent une bonne vigueur au départ (note supérieure à 8).

Le choix de la rédaction :

ES Peppone et Kilomeris.

Les variétés demi-précoces à demi-tardives

Voilà une série, certes plus pauvre que les précédentes, mais qui intéressera les éleveurs situés dans les zones chaudes du sud de la Loire et pour des semis précoces. Le réchauffement climatique que nous percevons déjà rendra ces hybrides encore plus pertinents. Rappelons qu’en 2017, beaucoup ont été piégés avec des augmentations de matière sèche très rapides fin août. Ces variétés, au profil plutôt grain, n’affichent pas la qualité fourragère des hybrides plus précoces.

Les valeurs sûres

Dans les variétés de référence, Palmer (Advanta) confirme son potentiel et sa régularité en étant en tête de la série sur le rendement. Mais il pèche sur la valeur alimentaire. Sur ce critère, RGT Luxxida (RAGT) est un ton au-dessus avec une assez bonne digestibilité des fibres. Sur trois ans son rendement reste régulier.

Celles qui confirment

En deuxième année, RGT Huxxtor (RAGT) est dans la moyenne sur le rendement avec une valeur alimentaire correcte construite sur le grain.

Celles que vous pouvez essayer en 2018

RGT Emerixx (RAGT) a montré un bon rendement et une valeur alimentaire moyenne avec une digestibilité tige-feuilles correcte.

Le choix de la rédaction :

RGT Luxxida.

Dominique Grémy
Bretagne, Normandie et NordVARIÉTÉS TRÈS PRÉCOCES Rendement et régularité de la moyenne des essais (%) % MS plante entièreVerse récolte (%)Valeur énergétique et ses composantes Vigueur au départ (note)
UFL/kg MS dNDF (%) Amidon dégradable (%)
Rendements
2015 2016 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017
Variétés de référence
LG 30212 102,2 101,3 99,2 36 2,5 0,95 49,8 29,2 6,8
Emily 99 99,3 96,9 34,5 2,8 0,95 50,4 28 7,2
Mallory 105,1 104,2 100,7 33,8 3,1 0,93 48,4 26,4 7,3
Ronaldinio(1) 97,9 100,3 94,4 34,7 6,9 0,95 48,7 31,7 6,0
Autres variétés
Kubitus 100,8 98,7 99,4 35,3 3,0 0,95 48,4 31,3 6,0
Variétés en troisième année d’expérimentation
Ronny 102,7 102,7 100,6 34,5 2,0 0,95 48,6 31,8 7,2
Enneka 103,7 101,9 99,7 34,1 3,9 0,95 50 51,3 7,5
LG30231 103,5 102,9 100 33,8 1,6 0,94 50 28,3 6,5
Variétés en deuxième année d’expérimentation
Kompetens - 100,7 96,1 36,4 3,9 0,97 47,2 33,4 6,0
Kordalis - 105,4 99,9 35,9 3,9 0,96 48,8 31,3 6,3
ES Pillar - 101,7 98,8 35,7 2,6 0,95 47,3 30,9 6,8
Havelio KWS - 103,8 102,9 35,7 6,1 0,96 49,0 31,1 6,7
Kolossalis - 104,5 100,5 33,2 1,2 0,93 46,7 30,4 6,3
Variétés en première année d’expérimentation
LG31211 - - 98,6 36,0 6,8 0,97 51,4 31,3 7,3
Maxilio - - 100,1 35,8 4,2 0,95 48 32,2 6,2
Rodinio - - 101 35,4 4,7 0,95 48,8 31,4 6,2
Milkstar - - 102,3 35,0 16,6 0,94 49,8 28,2 6,8
Benedictio KWS - - 102,9 34,9 2,8 0,95 49,4 29,5 6,5
Panvinio - - 100,5 34,7 1,7 0,93 48,1 29,4 6,5
Balisto - - 102 34,6 2,2 0,95 46,9 31,5 6,3
LG31237 - - 102,7 34,0 4,1 0,96 51,3 27,6 6,5
Fausteen - - 100,8 33,9 3,7 0,93 48,6 26,4 7
Référence 100 = 100 = 100 = 0,95
Moyenne des essais 16,1 t/ha 17,3 t/ha 17,9 t/ha 34,9 % 4,1 % UFL/kg de MS 48,9 % 30 % de MS 6,6
(1) Variété rappel de la série plus tardive (liste S1). - Données insuffisantes pour faire une synthèse.
Bretagne, Normandie et Pays de la Loire
VARIÉTÉS PRÉCOCES Rendement et régularité de la moyenne des essais (%) % MS plante entière Valeur énergétique et ses composantes Vigueur au départ (note)
Rendements
UFL/kg MS dNDF (%) Amidon dégradable (%)
2015 2016 2017 2017 2017 (TZ) 2017 (TZ) 2017 (TZ) 2017 (TZ)
Variétés de référence
Mallory(1) - - 98,4 35,6 0,94 47,6 27,4 7,5
Ronaldinio 93,9 94,7 92,3 35,8 0,95 49,5 29,8 7,1
Kroquis 101,9 100,5 97,3 35,1 0,96 48 32 7,1
LG 30275 101,4 100 99,8 33,1 0,93 51,6 22,5 7,2
Juliett 100,2 97,9 98,6 33 0,93 51,1 23,3 7
LG 3264(2) - - 97,3 32,7 0,94 50,6 24,2 7,2
Autres variétés
LG 30274 100,8 100,7 102,1 34,4 0,94 50,5 25 8
Variétés en troisième année d’expérimentation
Sy Madras 101,8 99 96,9 35,4 0,96 50,6 29 7,8
Kalideas 102,5 104,7 99,2 35,3 0,96 49,4 29,5 7,7
Nikita 103,7 101,5 103,7 33,9 0,93 48,5 25,2 7,9
Variétés en deuxième année d’expérimentation
LG 30248 102,3 - 98,3 36,1 0,96 51,2 27 6,9
LG 31269 - 100,7 99,9 34,3 0,96 50 27 8,1
Konfluens - 101,6 100,9 34,2 0,94 47 28,5 6,9
Figaro - 99,5 102 34,1 0,92 46,7 27,9 7,1
ES Amulet - 106,7 102,6 33,9 0,94 47,5 28 7,6
Variétés en première année d’expérimentation
Kodiaks - - 100,6 36,1 0,95 48,6 28,8 7,1
LG 31259 - - 103,6 35,8 0,94 50 27,9 7,4
Klarinettis - - 99,7 35,6 0,94 47,8 28,5 6,9
LG 31255 - - 102,4 35,2 0,94 49,3 28,2 7,3
Agro Janus - - 100,2 35,1 0,93 47,5 28,3 7,1
Perreen - - 100,3 34,7 0,94 50,9 25,6 8
Charleen - - 101,4 34,3 0,93 49,4 27,1 7,1
DKC 3872 - - 99,3 34,2 0,95 49,9 28,6 6,5
KWS Conde - - 102,2 34,1 0,94 48,7 28,3 7,2
ES Watson - - 104,2 34,1 0,93 48,1 26,6 7,4
Marechal - - 101,1 33,9 0,97 51,3 28,5 6,8
SY Harmonic - - 96 33,5 0,95 50,7 26,6 6,7
Référence 100 = 100 = 100 =
Moyenne des essais 18,8 t/ha 18 t/ha 18,1 t/ha 34,6 % 0,94 49,3 % 27,4 % de MS 7,3
(1) Variété rappel de la série plus précoce. (2) Variété rappel de la série plus tardive. TZ : regroupement réalisé à l’échelle nationale.
Nord, Nord-Est et Centre-Est
VARIÉTÉS PRÉCOCES Rendement et régularité de la moyenne des essais (%) % MS plante entière Valeur énergétique et ses composantes Vigueur au départ (note)
Rendements
UFL/kg MS dNDF (%) Amidon dégradable (%)
2015 2016 2017 2017 2017 (TZ) 2017 (TZ) 2017 (TZ) 2017 (TZ)
Variétés de référence
Mallory(1) - - 99,6 37,1 0,94 47,6 27,4 7,5
Ronaldinio 93,9 94,7 91,9 36,9 0,95 49,5 29,8 7,1
Kroquis 101,9 100,5 97,1 36,9 0,96 48,0 32,0 7,1
LG30275 101,4 100,0 99,8 33,8 0,93 51,6 22,5 7,2
Juliett 100,2 97,9 98,8 33,8 0,93 51,1 23,3 7,0
LG3264(2) - - 97,7 33,7 0,94 50,6 24,2 7,2
Autres variétés
LG 30274 100,8 100,7 99,6 35,2 0,94 50,5 25,0 8,0
Variétés en troisième année d’expérimentation
Kalideas 102,5 104,7 100,8 37,2 0,96 49,4 29,5 7,7
Sy Madras 101,8 99,0 100,4 36,2 0,96 50,6 29,0 7,8
Nikita 103,7 101,5 100,4 34,6 0,93 48,5 25,2 7,9
Variétés en deuxième année d’expérimentation
LG 30248 102,3 - 97,9 36,9 0,96 51,2 27,0 6,9
Figaro - 99,5 103,8 36,4 0,92 46,7 27,9 7,1
Konfluens - 101,6 100,1 35,7 0,94 47,0 28,5 6,9
LG31269 - 100,7 101,0 35,7 0,96 50,0 27,0 8,1
ES Amulet - 106,7 100,8 34,7 0,94 47,5 28,0 7,6
Variétés en première année d’expérimentation
Kodiaks - - 102,0 37,8 0,95 48,6 28,8 7,1
Agro Janus - - 100,8 37,7 0,93 47,5 28,3 7,1
Klarinettis - - 101,7 37,4 0,94 47,8 28,5 6,9
LG 31259 - - 102,9 36,7 0,94 50,0 27,9 7,4
KWS Conde - - 102,6 36,2 0,94 48,7 28,3 7,2
Charleen - - 101,2 36,1 0,93 49,4 27,1 7,1
Marechal - - 99,6 36,0 0,97 51,3 28,5 6,8
Perreen - - 100,1 35,7 0,94 50,9 25,6 8,0
LG 31255 - - 101,5 35,6 0,94 49,3 28,2 7,3
DKC 3872 - - 98,1 35,5 0,95 49,9 28,6 6,5
ES Watson - - 102,5 35,2 0,93 48,1 26,6 7,4
SY Harmonic - - 97,3 35,2 0,95 50,7 26,6 6,7
Référence 100 = 100 = 100 =          
Moyenne des essais 18,7 t/ha 18 t/ha 17,4 t/ha 35,9 % 0,94 49,3 % 27,4 % de MS 7,3
(1) Variété rappel de la série plus précoce. (2) Variété rappel de la série plus tardive. TZ : regroupement réalisé à l’échelle nationale.
Centre-Ouest et Centre-Est, rendements moyens
VARIÉTÉS DEMI-PRÉCOCES Rendement et régularité de la moyenne des essais (%) % MS plante entière Valeur énergétique et ses composantes Vigueur au départ (note)
Rendement UFL/kg MS dNDF (%) Amidon dégradable (%)
2015 2016 2017 2017 2017 (TZ) 2017 (TZ) 2017 (TZ) 2017 (TZ)
Variétés de référence
LG 30275(1) 96,5 100,4 96,0 35,9 0,92 50,6 25,7 8,1
Pytagor 97,4 99,0 96,7 37,6 0,95 47,5 32,0 7,5
LG 3264 101,2 97,7 95,9 36,8 0,94 49,9 27,0 7,6
Exxotika(2) - 102,3 97,2 35,0 0,91 48,1 28,6 7,1
Autres variétés
Pauleen - 101,9 101,2 36,0 0,91 49,0 27,2 7,5
Variétés en troisième année d’expérimentation
Bamaco 103,2 99,1 97,4 36,9 0,95 48,6 32,2 7,7
ES Peppone 101,6 106,1 101,5 35,3 0,92 47,3 27,9 7,9
Variétés en deuxième année d’expérimentation
Kilomeris - 97,5 102,9 37,9 0,92 48,5 28,6 7,4
Walterinio KWS - 102,2 99,9 37,2 0,93 46,8 30,4 7,6
ES Floreal - 106,2 100,6 34,3 0,91 48,2 26,8 7,6
Variétés en première année d’expérimentation
Floreen - - 104,3 37,2 0,92 48,8 27,3 8,4
LG 31295 - - 101,3 35,9 0,93 50,0 27,3 8,4
Justeen - - 101,8 35,8 0,91 49,1 25,4 8,2
Muesli CS - - 103,3 35,5 0,92 48,6 28,5 7,5
Référence 100 = 100 = 100 =
Moyenne des essais 13 t/ha 14,9 t/ha 16,6 t/ha 36,2 % 0,92 48,7 % 28,2 % de MS 7,7
(1) Variété rappel de la série plus précoce. (2) Variété rappel de la série plus tardive. TZ : regroupement réalisé à l’échelle nationale.
Les conditions climatiques de 2017 ont permis une bonne fécondation avec des épis remplis. Conséquence : des taux d’amidon dégradable souvent supérieurs à 30 % dans les silos avec un risque acidogène à ne pas négliger. © Cédric FAIMALI
Après les grosses chaleurs de fin août, les récoltes avancées ont permis de préserver la qualité de la partie tige-feuilles de la plante. Résultat : des parois très digestibles, caractérisées par le critère dNDF moyen à 51,1 %. © Christian Watier
Mode d’emploi. Comment lire les tableaux ?

Les rendements sont exprimés en pourcentage de la moyenne des rendements de la série, dont la valeur est indiquée en bas de chaque tableau (en tonnes de matière sèche par hectare). Ces rendements sont à évaluer en fonction de la précocité de l’hybride : plus il est tardif, plus il a de potentiel. La précocité s’évalue avec le pourcentage de matière sèche : plus il est élevé, plus la variété est précoce dans sa catégorie. La valeur UFL est aussi exprimée en pourcentage de la moyenne de la série. Cette année, elle dépasse souvent 0,92 UFL. Les tableaux donnent aussi les composantes de cette valeur énergétique avec l’amidon dégradable des grains et la dNDF qui exprime la digestibilité des fibres de la partie tige-feuilles. La vigueur au départ, notée sur 10, est un critère important pour les semis précoces, les zones froides et la sensibilité aux ravageurs du sol.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER