S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le cultivateur CLC Kverneland a son remplaçant

réservé aux abonnés

 -
© L. Coassin

L’Enduro intègre trois rangées de dents dotées d’une sécurité non-stop.

La gamme de cultivateurs CLC bien connue du fabricant norvégien tient enfin ses remplaçantes avec les Enduro et Enduro Pro. L’outil porté propose 5 modèles pour des largeurs de travail variant de 3 à 5 mètres, et autant pour la version « Pro ». Les dents sont réparties sur 3 rangées et espacées de 270 ou 285 mm avec un dégagement sous bâti de 870 mm pour faciliter le passage...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La gamme de cultivateurs CLC bien connue du fabricant norvégien tient enfin ses remplaçantes avec les Enduro et Enduro Pro. L’outil porté propose 5 modèles pour des largeurs de travail variant de 3 à 5 mètres, et autant pour la version « Pro ». Les dents sont réparties sur 3 rangées et espacées de 270 ou 285 mm avec un dégagement sous bâti de 870 mm pour faciliter le passage de l’outil en forte présence de résidus. Le nivellement peut être assuré par une rangée de dents ou bien des disques. La version Enduro Pro se démarque d’ailleurs par la présence d’un second parallélogramme pour le réglage hydraulique de la hauteur de cette dernière. Le travail reste ainsi égal, même lors des changements de profondeur. L’appareil accueille également un rouleau pour assurer le rappui du sol après son passage.

Kverneland profite du lancement de ce nouvel outil pour introduire sa nouvelle dent sur le marché : la Triflex 700 à sécurité non-stop. Ce chiffre correspond d’ailleurs au seuil de déclenchement de la sécurité, qui est de 700 kg. La dent est dessinée dans sa première partie avec un angle de 33° pour la fissuration du sol. Cet angle passe à 73° sur la partie supérieure pour assurer un mélange des résidus avec la terre.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER