S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Mauvaise passe

réservé aux abonnés

Les fortes températures sont défavorables au commerce de la viande de veau. Les stocks sont parfois importants dans les ateliers, induisant une hausse des coûts de production. Les prix continuent de marquer le pas.

Ce matin à Lezay, le recul des tarifs est en moyenne de 20 €. La majorité des veaux prim’holsteins de 45 à 55 kg sont négociés entre 110 et 125 € avec un tri plus marqué dans les lots. Les veaux de moins de 45 kg se négocient en dessous de 100 €. Les sujets de moins de 40 kg risquent de se retrouver rapidement sans valeur. Quant aux animaux les plus lourds, leurs tarifs se tassent entre 120 et 140 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Ce matin à Lezay, le recul des tarifs est en moyenne de 20 €. La majorité des veaux prim’holsteins de 45 à 55 kg sont négociés entre 110 et 125 € avec un tri plus marqué dans les lots. Les veaux de moins de 45 kg se négocient en dessous de 100 €. Les sujets de moins de 40 kg risquent de se retrouver rapidement sans valeur. Quant aux animaux les plus lourds, leurs tarifs se tassent entre 120 et 140 € pour l’exportation vers l’Espagne.

En montbéliards, le constat est analogue, doublé d’un recul des mises en place pour Noël. L’affaissement des cours est marqué sur les marchés de La Talaudière et de Bourg-en-Bresse où les prix ont chuté de 15 à 20 €. La gamme tarifaire va de 30 à 120 € pour les veaux légers de 40 à 45 kg, de 130 à 180 € dans les 45-50 kg et 190 à 230 € pour les sujets de 50 à 65 kg. Les animaux supérieurs pour l’exportation se vendent entre 240 à 270 €.

La tension commerciale est très forte dans les croisés laitiers légers avec une gamme tarifaire en repli dans les taupes, gris ou croisés blanc bleu ordinaires. Les tarifs vont de 120 à 170 € dans les croisés légers, de 180 à 250 € pour les mâles taupes convenables et de 280 à 330 € dans les bons souris lourds. Les croisés blanc bleu R de conformation ou légers sont plus difficiles à placer. Lorsque la pression commerciale monte sur les veaux, ce sont les femelles les premières touchées.

En veaux de race pure, le commerce reste facilité par la faiblesse de l’offre. Les tarifs se maintiennent pour les très bons veaux limousins ou croisés jaunes de conformation U. Les prix des veaux croisés blanc bleu ou montbéliards viandés classés U sont stables et valorisés entre 350 et 450 €, mais ils plafonnent à 500 € dans les meilleurs. Les tarifs des bons limousins se situent entre 450 et 550 €.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER