S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La demande hexagonale dévisse complètement

réservé aux abonnés

 -
Source : enquête de l’Eleveur laitier. Notre observatoire sur www.eleveur-laitier.fr

Il y a d’habitude toujours des industriels français à la chasse de lait Spot bon marché semaine 52 à la veille des fêtes. Pas cette année. Les cotations du lait entier Spot chute de 70 € à 210-220 € / 1000 l, dans l’Ouest.

La fin de l’année ne ressemble définitivement pas aux autres. On avait déjà vu la demande en lait Spot fléchir dès la semaine 49. D’ordinaire les achats des industriels régressent tous les ans deux semaines plus tard à l’approche des fêtes et du ralentissement de l’activité des outils industriels. S’y ajoute en 2020 pour la semaine 52, une demande quasi inexistante. « D’habitude, il y a...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La fin de l’année ne ressemble définitivement pas aux autres. On avait déjà vu la demande en lait Spot fléchir dès la semaine 49. D’ordinaire les achats des industriels régressent tous les ans deux semaines plus tard à l’approche des fêtes et du ralentissement de l’activité des outils industriels. S’y ajoute en 2020 pour la semaine 52, une demande quasi inexistante. « D’habitude, il y a toujours sur les trois semaines n° 52-53 et n° 1 des industriels à la chasse de lait Spot très bon marché. Pas cette année. C’est aussi le cas sur le lait écrémé ou la crème », explique ce courtier.

L’absence d’acheteurs de l’Hexagone s’explique par l’effet de la semaine de pont entre Noël et le 1er janvier qui tombent un vendredi. Dans ce contexte, il semble que les GMS n’aient pas voulu se retrouver avec des stocks sur les bras en début d’année. Elles ont donc freiné un peu leurs achats et les industriels s’alignent.

Une chute de 70 à 80 € / 1000 l

Sur la semaine 52, le prix du lait Spot dévisse de 70 à 80 € à 210-220 € / 1000 l départ quai usine dans l’ouest et 220 € / 1000 l sur l’est. Ce sont les deux seules régions où quelques citernes de lait Spot se sont vendues. Mais pas dans l’Hexagone. Les seules laiteries à avoir acheté sont espagnoles et allemandes.

La collecte toujours en retrait par rapport à 2019 (-1,2 % semaine 47, -1,3 % semaine 48, -0,5 % semaine 49 la dernière connue et renseignée par FranceAgrimer) n’a eu aucun effet pour ralentir cette chute. Les prix du lait Spot sont ces dernières années tombés encore plus bas pour la semaine de Noël. Notre observatoire les pointe en 2019 dans l’Ouest à 150 €, en 2018 240 €, en 2017 180 €.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER