S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le soufflé est retombé

réservé aux abonnés

 -
En trois semaines le lait entier a perdu 60 € pour se négocier aujourd’hui 310 € départ quai usine dans l’Ouest (Source : Observatoire de l’Éleveur laitier. www.prosdulait.fr).

Depuis trois semaines la musique est la même : une demande peu dynamique et une offre de lait qui remonte. Résultat : le lait Spot perd encore 10 €.

Si le marché du lait Spot entier a connu un pic semaine 36 à 370 €/1 000 1 départ quai usine dans l’Ouest, depuis le prix ne cesse de reculer. Aux 30 et 20 € perdus semaines 37 et 38, s’ajoute semaine 39 une nouvelle baisse de 10 €. Le lait d’excédent se négocie aujourd’hui à 310 € dans l’Ouest (voir les cotations des autres régions sur notre site). L’explication...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Si le marché du lait Spot entier a connu un pic semaine 36 à 370 €/1 000 1 départ quai usine dans l’Ouest, depuis le prix ne cesse de reculer. Aux 30 et 20 € perdus semaines 37 et 38, s’ajoute semaine 39 une nouvelle baisse de 10 €. Le lait d’excédent se négocie aujourd’hui à 310 € dans l’Ouest (voir les cotations des autres régions sur notre site). L’explication est simple. Après avoir été demandeur de lait pour répondre à la demande des ménages aux retours des vacances, les fabricants se sont retrouvés les frigos des consommateurs pleins face à des GMS réduisant leurs commandes.

Marché de la RHF toujours atone

S’y ajoute le débouché de la RHF toujours atone. Du fait du passage au télétravail de nombre de salariés en France, ce secteur de la consommation peine vraiment à redémarrer. Dans ce contexte de demande peu dynamique, s’ajoute l’effet de l’offre de lait qui grandit avec la collecte qui repart à la hausse semaine après semaine.

Au cours du dernier mois la quasi-totalité de ce lait d’excédent s’est en outre vendu dans l’Hexagone. Il n’intéresse pas les laiteries étrangères. La faute notamment à un prix du lait Spot qui même redescendu à 310-320 € n’est pas économiquement intéressant pour eux. Ils trouvent du lait moins cher chez eux. Le débouché espagnol est actuellement à l’arrêt. Les Italiens sont plutôt acheteurs de lait écrémé et de crème sur le marché Spot, pas de lait entier.

« On reste dans une phase charnière où nous attendons que le marché s’anime enfin. D’ordinaire à cette période il est bien plus dynamique », résume un courtier.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER