S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

En Basse-Normandie, l’OP dit « banco » à Danone

réservé aux abonnés

 - -->
Molay-Littry. Les 110 producteurs de l’OP approvisionnent l‘usine de Danone dans le Calvados. Ils ont livré 63 Ml de lait conventionnel en 2018. Le site est connu aussi pour ses yaourts bio Les 2 Vaches (13 Ml).  © C.Hue

Challenge. Réduire de 15 Ml les livraisons, c’était le deal entre Danone et l’OP des Trois Vallées, qui veut même aller au-delà.

Danone ne veut plus gérer d’excédents. Ce n’est pas une surprise. Le groupe l’a annoncé voilà plus de trois ans. En contrepartie de l’intégration des coûts de production dans le calcul du prix du lait, les OP s’étaient engagées à baisser les volumes. C’est l’heure du premier bilan… et du deuxième­ round de négociations. En Haute-Normandie, il débute en mars...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Danone ne veut plus gérer d’excédents. Ce n’est pas une surprise. Le groupe l’a annoncé voilà plus de trois ans. En contrepartie de l’intégration des coûts de production dans le calcul du prix du lait, les OP s’étaient engagées à baisser les volumes. C’est l’heure du premier bilan… et du deuxième­ round de négociations. En Haute-Normandie, il débute en mars. En Jura-Bresse, il est en cours. En Basse-Normandie, c’est plus facile, l’objectif est atteint : de 78 Ml en 2017, l’OP des Trois Vallées est passée à 63 Ml pour le site du Molay-Littry.

Surfer sur les besoins en lait d’Isigny

Ce saut n’aurait pas pu se faire sans Isigny-Sainte-Mère. Les besoins en lait de la coop pour les AOP beurre et crème d’Isigny et ses poudres infantiles créent un climat local propice à un changement de laiterie. L’OP a joué l’entremetteuse. Le 1er avril 2018, 22 producteurs ont adhéré à Isigny, apportant 13 Ml. Des conversions bio, des sous-réalisations et des arrêts relatifs à des ruptures de contrats de Danone, pour non-respect de la charte des bonnes pratiques ou des reconversions professionnelles, complètent ces départs. « Les reconversions ont reçu 30 €/1 000 litres de Danone. L’OP a proposé et négocié cet accompagnement », indique Damien Lecuir, président de l’OP.

Quitte à réduire la collecte, pourquoi ne pas y aller franco et écrire un scénario sur lequel l’OP aurait davantage la main  ? « Si nous nous approchons au plus près des besoins du site – autour de 50 Ml de lait conventionnel – nous créerons les conditions d’une collecte dynamique : des allocations provisoires, des attributions JA et des volumes pour du développement. » Aujourd’hui, il n’y a plus d’attribution pour les développements. Cette deuxième vague de baisse passera surtout par de nouveaux départs volontaires de producteurs vers Isigny. Des discussions sont en cours. Les sous-réalisations et les arrêts pour rupture de contrat ou reconversions joueront aussi (3 Ml pour 2019).

Top 6 des prix français

Anticiper les demandes de Danone pour être force de propositions, c’est la ligne de conduite de l’OP. Elle l’applique aussi sur l’empreinte carbone et le bien-être animal. Quarante pour cent des adhérents ont réalisé le niveau 2 du diagnostic CAP’2ER (plan d’actions). L’objectif est 100 % en 2020. De même, dix-huit diagnostics bien-être animal sont réalisés. « Nous souhaitons la reconnaissance de ces efforts dans nos coûts de production, qui interviennent pour 50 % dans la formule du prix du lait. » Cela passe par une rémunération du travail montée à 2 Smic et la réévaluation de la performance des exploitations, l’un des critères de calcul des coûts. Selon L’Éleveur laitier, avec 348,05 € en 2018, le prix de Danone Basse-Normandie est dans le top 6 français.

Claire Hue
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER