S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

En avril les exportations françaises n’ont reculé que de 4 %

réservé aux abonnés

 -
Le beurre fait partie des produits qui ont été les plus impactés par la baisse sur avril. Ses exportations reculent de -18,4 % (-9,8 % de janvier à avril). Jean-Claude GRELIER/GFA

À écouter les déclarations des transformateurs au début de la crise du Covid-19, on pouvait s’attendre à pire qu’un recul de 4 % de nos exportations. Si le beurre et les fromages ont chuté, la poudre de lait écrémé a très bien performé.

On commence à toucher du doigt l’impact de la crise du Covid-19 sur nos exportations de produits laitiers. Alors qu’en février et mars, elles avaient progressé en valeur de +2,1 % et de près de 10 % en mars par rapport à 2019, elles ont reculé en avril de -4,3 %. On pouvait s’attendre à pire à écouter les transformateurs il y a deux mois. Ce résultat porte l’évolution sur les quatre...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

On commence à toucher du doigt l’impact de la crise du Covid-19 sur nos exportations de produits laitiers. Alors qu’en février et mars, elles avaient progressé en valeur de +2,1 % et de près de 10 % en mars par rapport à 2019, elles ont reculé en avril de -4,3 %. On pouvait s’attendre à pire à écouter les transformateurs il y a deux mois. Ce résultat porte l’évolution sur les quatre premiers mois à +2 % (en valeur). La progression était de +4,3 % sur le premier trimestre.

Les produits qui ont été les plus impactés par la baisse sur avril sont le beurre (vrac et conditionné) en recul de -18,4 % (-9,8 % de janvier à avril), les fromages à -16 % (-2 % de janvier à avril). Ces derniers avaient en mars connu une hausse de près de +12 % (+3,1 % sur le premier trimestre).

Poudre de lait écrémé en hausse de près de 32 %

En revanche, les exportations de poudre de lait écrémé performent en avril à +31,6 %, soit une hausse sur les quatre premiers mois de l’année de + 33,2 %. En février, elle était déjà en hausse de 23 % et en mars de 37,3 %. En nette progression aussi sur avril les catégories caséines et caséinates (à +46,7 % (+33,9 % de janvier à avril) ; lait concentré à +22,3 % (+53,2 % de janvier à avril) ; lactose à +12,9 % (+10,9 % de janvier à avril) ; composants naturels du lait à +10,7 % (+7,1 % de janvier à avril).

En hausse moins accentuée sur avril, on retrouve le lait liquide à +2,1 % (mais +7,4 % de janvier à avril), la poudre de lait entier à +3,5 % (mais +20,7 % de janvier à avril), le lactosérum à +3,1 % (-5,1 % de janvier à avril).

En recul modéré aussi, les segments yaourts à -2 % (-1,8 % de janvier à avril) et crème à -2,1 % (+0,7 % de janvier à avril).

Jean-Michel Vocoret d’après la note de conjoncture du Cniel
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER