S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les coopérateurs seraient mieux lotis

réservé aux abonnés

 -
© C. Faimali/GFA

Selon Coop de France métiers du lait (ex-FNCL), « en 2017, le prix du lait moyen payé aux associés coopérateurs toutes qualités et toutes primes comprises est supérieur de 6 €/1 000 litres au prix moyen payé en France ».

« Dans le contexte libéralisé, la rémunération des producteurs est de plus en plus liée à la stratégie de l’entreprise qui transforme et commercialise leur lait, affirme Coop de France métiers du Lait dans un communiqué publié le 19 novembre 2018. Dans le cadre d’une coopérative […], leur rémunération dépend du volume de leur production, mais aussi de la performance...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Dans le contexte libéralisé, la rémunération des producteurs est de plus en plus liée à la stratégie de l’entreprise qui transforme et commercialise leur lait, affirme Coop de France métiers du Lait dans un communiqué publié le 19 novembre 2018. Dans le cadre d’une coopérative […], leur rémunération dépend du volume de leur production, mais aussi de la performance globale de la coopérative à laquelle ils ont adhéré (rémunération des parts sociales : intérêts aux parts, capital social). »

À l’issue d’une enquête sur « la vie coopérative laitière », Coop de France métiers du lait rapporte qu’« en 2017, le prix moyen du lait payé aux associés coopérateurs toutes qualités et toutes primes comprises est supérieur de 6 €/1 000 litres au prix moyen payé en France, dont 3 €/1 000 litres correspondant au montant total des ristournes versé aux associés coopérateurs, soit un total estimé à 26 millions d’euros. »

« Attirer les jeunes »

Le prix du lait n’était pas le seul objet de l’enquête. L’implication des adhérents dans la vie coopérative a également été sondée. Et le constat est amer : seul un associé coopérateur sur trois assiste aux réunions. Pour Damien Lacombe, président de Coop de France métiers du lait, « les producteurs ont la responsabilité de venir aux réunions, de s’informer. De notre côté, nous devons aussi étudier des voies d’amélioration pour accompagner une plus forte mobilisation. »

Le renouvellement des générations dans les conseils d’administration est également « un enjeu essentiel pour assurer une filière laitière française dynamique », souligne Damien Lacombe. D’après l’enquête, « en moyenne les conseils d’administration sont représentatifs des associés coopérateurs dans 86 % des cas, avec une moyenne d’âge de 48 ans. La question du renouvellement reste centrale, avec 11 % d’âge inférieur. »

V. Gu.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER