S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Lactalis loin d’être le mieux-disant

réservé aux abonnés

 - -->
©
Face à la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, Emmanuel Besnier a expliqué qu’en matière de prix du lait, il faut comparer ce qui est comparable. Et il a raison. Un Bel, qui collecte en France moins de lait qu’il n’en a besoin pour ses marques (Babybel, Kiri, Boursin) destinées au marché national, ne joue pas dans la même cour. Un Lactalis (comme un Sodiaal ou un Savencia) doit composer avec des excé...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Face à la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, Emmanuel Besnier a expliqué qu’en matière de prix du lait, il faut comparer ce qui est comparable. Et il a raison. Un Bel, qui collecte en France moins de lait qu’il n’en a besoin pour ses marques (Babybel, Kiri, Boursin) destinées au marché national, ne joue pas dans la même cour. Un Lactalis (comme un Sodiaal ou un Savencia) doit composer avec des excédents de lait au printemps, et est présent sur le marché national et à l’export avec des PGC et surtout des produits industriels plus exposés aux aléas des marchés.

En revanche, Emmanuel Besnier va un peu vite en besogne quand il affirme que son groupe est mieux-disant que les entreprises faisant le même métier que lui, Sodiaal et Savencia par exemple. Ou alors il ne compte pas comme nous le faisons dans notre observatoire (1). Celui-ci, créé pour apporter un minimum d’objectivité sur ce sujet, ne se limite pas à comparer les prix de base, mais intègre toutes les primes (interprofessionnelles ou d’entreprise) et les éventuelles ristournes.

Au mieux, Lactalis colle aux basques de Sodiaal

Sur cette base est déduit un prix mensuel et annuel en intégrant la saisonnalité moyenne de la ferme France. Résultat : sur les trois périodes citées par Emmanuel Besnier, Lactalis n’a jamais mieux payé que Savencia, et est toujours resté collé aux basques de Sodiaal, juste au-dessus ou en dessous. C’est ce que nous constatons dans les deux régions où les trois sont présents, dans l’Ouest (voir tableau) et le Grand Est.

Jean-Michel Vocoret

(1) www.eleveur-laitier.fr

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER