S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

En 2021, Bel paiera de nouveau ses éleveurs 350 €/1 000 l

réservé aux abonnés

 -
En 2021, le prix du lait standard de 350 €/1 000 l promis par Bel à ses producteurs pourra être réajusté en fonction du contexte du marché. © Cédric Faimali/GFA

Pour la quatrième année consécutive, l’industriel a signé avec l’Association des producteurs Bel de l’Ouest (APBO) un accord assurant un prix du lait standard 350 €/1000 litres en 2021. Ce dernier pourra toutefois être « ajusté au contexte du marché ».

« Cet accord nous donne de la stabilité dans nos élevages et nous permet de voir au-delà du prochain mois », se félicite Gilles Pousse, président de l’Association des producteurs Bel de l’Ouest (APBO), lors d’une conférence de presse ce mercredi 2 décembre 2020. En 2021, l’industriel assurera aux 800 exploitations de l’APBO un prix du lait standard de 350 €/1 000 litres.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Cet accord nous donne de la stabilité dans nos élevages et nous permet de voir au-delà du prochain mois », se félicite Gilles Pousse, président de l’Association des producteurs Bel de l’Ouest (APBO), lors d’une conférence de presse ce mercredi 2 décembre 2020. En 2021, l’industriel assurera aux 800 exploitations de l’APBO un prix du lait standard de 350 €/1 000 litres.

À cela s’ajoutent 21 €/1 000 litres de « primes de différenciation ». Dans le détail, « 15 € seront adossés à une alimentation des animaux sans OGM et 6 € à l’accès au pâturage », précise Béatrice de Noray, directrice générale de Bel France. En contrepartie, les producteurs de l’APBO s’engagent sur un objectif de livraisons de 405 millions de litres l’an prochain.

> À lire aussi : Pour la FNPL, le compte n’y est pas sur le prix du lait (26/11/2020)

Un prix « réajustable » en fonction du marché

Toutefois, contrairement aux années précédentes, le prix standard 350 €/1 000 l promis par Bel à ses éleveurs sera « réajustable à la baisse comme à la hausse, car l’on ne peut pas se soustraire au contexte du marché, prévient Béatrice de Noray. Cet ajustement sera borné avec un seuil à 335 € et un plafond à 360 €. »

Ces potentiels ajustements seront réalisés « en fonction de l’indicateur du prix du lait conventionnel publié par FranceAgriMer, toutes primes et toutes qualités confondues, indique Antoine Flévet, président du Groupe Bel. Nous aurions préféré un indicateur en sortie d’usine, mais le prix de FranceAgriMer propose une construction stable dans le temps ».

Bien-être animal et bilan carbone

En parallèle, l’APBO poursuivra en 2021 les démarches de différenciation. Au sujet du bien-être animal, l’organisation de producteurs s’engage notamment à « déployer Boviwell dans les élevages adhérents, outil de référence reconnu par la profession et la filière laitière dans son ensemble », rapporte Yoann Lézé, vice-président de l’APBO.

Sur le volet environnemental, « le déploiement des audits CAP2ER de niveau 2 va se poursuivre. En 2021, 80 % de nos adhérents seront engagés dans cette démarche », poursuit Yoann Lézé. Et de souligner que « l’APBO déposera un dossier de labellisation de la réduction des émissions de CO2 dans le cadre de la démarche Label bas-carbone, afin de pouvoir, à terme, vendre des crédits carbone ».

> À lire aussi : Parlement européen, vers une ouverture des crédits carbone aux agriculteurs (12/10/2020)

Vincent Guyot
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER