S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La douche froide pour les livreurs d’Eurial Ultra Frais

réservé aux abonnés

 -
© Sébastien Champion

Comme chez les coopérateurs d’Eurial-Agrial (Lafranceagricole.fr du 3 septembre), l’annonce du prix du lait de septembre a eu l’effet d’une douche froide chez les livreurs d’Eurial Ultra Frais, filiale laitière du groupe normand. L’inquiétude est particulièrement prégnante chez les adhérents de l’Oplase (OP Seine et Est regroupant 422 producteurs) situés notamment dans l’est de la France zone trè...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Comme chez les coopérateurs d’Eurial-Agrial (Lafranceagricole.fr du 3 septembre), l’annonce du prix du lait de septembre a eu l’effet d’une douche froide chez les livreurs d’Eurial Ultra Frais, filiale laitière du groupe normand. L’inquiétude est particulièrement prégnante chez les adhérents de l’Oplase (OP Seine et Est regroupant 422 producteurs) situés notamment dans l’est de la France zone très impactée par la sécheresse. « Alors qu’une préoccupation s’installe sur le manque de nourriture pour nos animaux cet hiver, le prix du lait s’en mêle » souligne l’Oplase dans un communiqué.

On ne comprend pas le décrochage d’Eurial Ultra-Frais sur le prix du lait. Quand dans l’Est, Savencia paiera en septembre sur une base 38/32 qualité super A (prime de froid incluse) de 341,13 €/1 000 l (mais avec une avance de 10 € à rembourser), Sodiaal de 340,50 € et Lactalis de 335,82 €, les adhérents de l’Oplase et de la Coopérative laitière de Côte-d’Or devront se contenter de 318,32 €.

En retrait de 5 à 6 € par rapport à Lactalis et Sodiaal

D’après notre observatoire du prix du lait, ces chiffres se traduisent dans le Grand Est par une moyenne sur les douze derniers mois à la fin de septembre en retrait de 0,30 € à 325,31 €/1000 1 (lait à 38/32 super A, tank en propriété) par rapport au prix moyen 2017 pour Eurial Ultra-Frais. Et il faudrait un sacré coup de barre au quatrième trimestre pour qu’Eurial recolle à la roue des leaders de l’industrie. Il est vrai aussi qu’en 2017, il affichait un prix moyen déjà en décalage. À la fin de septembre, la moyenne sur douze mois glissants de Savencia pointe à 339,20 €/1 000 1 en augmentation de 3 € par rapport à 2017. Mais déduite l’avance de 10 € faite sur le T3 qui devrait être remboursée, Savencia retombe à 336,80 € et +0,60 €. On retrouve Lactalis à 332,25 € et +1,40 € et Sodiaal à 330,64 € et +1 €.

Jean Michel Vocoret

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER