S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

L’intervention à zéro en 2019

réservé aux abonnés

 -
© C. Faimali/GFA

La Commission européenne annonce ce lundi 15 octobre 2018 la « limitation à zéro tonne » de l’intervention publique sur la poudre de lait écrémé en 2019, autorisant cependant les procédures d’appels d’offres.

Comme en 2018, Bruxelles ne mettra pas la main à la poche pour l’achat de poudre de lait écrémé, pendant la période d’intervention qui courra du 1er mars au 30 septembre 2019. « Cette décision permettra à l’Union européenne de mieux prendre en compte la situation de marché, et de décider au cas par cas quels volumes doivent être achetés et à quel prix », indique...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Comme en 2018, Bruxelles ne mettra pas la main à la poche pour l’achat de poudre de lait écrémé, pendant la période d’intervention qui courra du 1er mars au 30 septembre 2019. « Cette décision permettra à l’Union européenne de mieux prendre en compte la situation de marché, et de décider au cas par cas quels volumes doivent être achetés et à quel prix », indique la Commission européenne, dans un communiqué publié ce lundi 15 octobre 2018.

Pour rappel, l’objectif de l’intervention est « d’assurer l’équilibre des marchés et de garantir un revenu aux producteurs du secteur », selon FranceAgriMer. Les achats sont faits à prix fixe (1 698 €/t), dans la limite d’un contingent de 109 000 tonnes pour l’ensemble de l’Union européenne, au-delà duquel l’intervention se poursuit par des procédures d’appels d’offres. En 2019, ce contingent sera donc réduit à zéro, et seules les procédures d’appels d’offres seront autorisées.

Des marchés aux antipodes en 2018

La Commission rappelle « qu’en raison d’une situation difficile sur les marchés laitiers, les stocks d’intervention publique ont presque atteint 400 000 tonnes en 2017, avec le risque d’une importante pression sur le marché, et d’un impact négatif sur le prix du lait ». Bruxelles souligne également que depuis le début de l’année 2018, le cours européen de la poudre de lait écrémé est en moyenne inférieur de 19 % du prix public d’intervention, alors que celui du beurre le dépasse de 117 %.

V. Gu.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER