S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Prix du lait 2020 : Lactalis au mieux à 350-360 €/1 000 l en lait conventionnel

réservé aux abonnés

 -
En 2020, les OP Lactalis ont vu leur prix moyen annuel accuser une baisse de l’ordre de 5 €/1 000 l (source : observatoire de L’Éleveur laitier,

Lactalis a annoncé un prix moyen du lait 2020 à 369 €. Mais il l’entendait « tous laits de vache confondus »... Pour le seul lait conventionnel, d’après notre observatoire, il n’a pas donné plus de 350 à 360 €. Et en 2020, son prix a reculé de 5 €, ce qui n’est pas négligeable pour les trésoreries des exploitations.

Retour sur le communiqué de presse de Lactalis en date du 29 janvier, bien vite transcrit en l’état dans plusieurs médias, comme c’est désormais l’usage sur le Web. Laval y annonce, pour 2020, un prix moyen de 369 €/1 000 l. Mais il s’entend, comme précisé, « pour tous laits de vache », lait en AOC ou en bio compris, donc. C’est alors tout juste le niveau du prix tous laits de FranceAgrimer...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Retour sur le communiqué de presse de Lactalis en date du 29 janvier, bien vite transcrit en l’état dans plusieurs médias, comme c’est désormais l’usage sur le Web. Laval y annonce, pour 2020, un prix moyen de 369 €/1 000 l. Mais il s’entend, comme précisé, « pour tous laits de vache », lait en AOC ou en bio compris, donc. C’est alors tout juste le niveau du prix tous laits de FranceAgrimer, qui sur les 11 premiers mois tourne à 372 €/1 000 l en moyenne.

D’après notre observatoire et notre enquête annuelle qui paraît ce mois-ci, il ressort qu’en lait conventionnel seul, Lactalis plafonne au mieux, en Normandie et dans le Sud-Ouest, à 360 €/1 000 l. En Bretagne-Pays de la Loire et dans le Sud-Est, c’est au maximum 350 €, dans le Grand Est, 355 €… Au maximum, car notre observatoire calcule chaque mois, pour 56 laiteries ou OP, un prix du lait à 42/33 se rapprochant de la moyenne nationale (en 2020, sur les 11 premiers mois de l’année, le rapport TB/TP est de 41,7/33,6, d’après FranceAgrimer), avec un tank en propriété (prime de froid de 3,05 €), et surtout en qualité super A… Une situation qui est loin d’être le cas de toutes les exploitations. Pour information, le prix réel moyen lait conventionnel FranceAgrimer (TPQC) devrait, sur 2020, sortir autour de 354-355 € (moyenne de 353,9 € sur les 11 premiers mois de l’année).

Un prix du lait en recul de 5 €, pas neutre pour les trésoreries

Lactalis dit aussi avoir, « malgré les difficultés liées à la pandémie, maintenu en 2020 les prix du lait à un niveau très proche de 2019 » et « préservé la trésorerie des exploitations durant cette période inédite ». Les producteurs de lait apprécieront. Car toujours d’après notre observatoire, son prix du lait conventionnel a en réalité baissé de l’ordre de 5 €/1 000 l. C’est d’ailleurs la baisse mécanique qui résulte de la stricte application de sa formule du prix du lait avec ses OP sur toute l’année. Cela après application de son correctif avec ses principaux concurrents, Sodiaal notamment, et évalué par l’Unell à - 2,5 €/1 000 l sur l’année. La formule de prix Lactalis dépend de son mix-produit (50 % de PGC France, 20 % de PGC export, 30 % de produits industriels) et de l’évolution des différents indicateurs de marché retenus (prix de vente industriels Insee/prix du lait allemand/valorisation beurre-poudre). Le prix de revient intervient pour 50 % dans l’indicateur PGC France ou 25 % du prix du lait final. Il a été véritablement actif sur l’année 2019 dans la formule Unell à partir de septembre, et à hauteur de 355 €/1 000 l (en 38/32). En mai 2020, ce prix de revient est passé à 365 €. Il passera, pour l’Unell, à 370 € en mai prochain.

Seulement 2 € d’écart avec Sodiaal en Bretagne-Pays de la Loire

Comme à son habitude, Lactalis rappelle aussi qu’en 2020 « son prix du lait est supérieur à celui payé par les grandes laiteries coopératives ayant un mix-produit similaire ». Cela se vérifie d’après notre observatoire en Bretagne-Pays de la Loire, où Lactalis devance Sodiaal et Agrial-Eurial. Mais l’écart n’est respectivement que de 1,4 € et 1,9 €/1 000 l (lire notre article de janvier 2021). Il se place en revanche plus nettement devant Agrial-Eurial en Basse-Normandie (+ 8 €) ou Sodiaal dans le Grand Est (+ 5 €). Dans la région sud-ouest, Lactalis finit 2020 à un prix supérieur de 8 € à celui de Sodiaal.

Pas le meilleur payeur en lait biologique

Concernant le lait bio, où Lactalis se dit investi depuis plus de vingt-cinq ans, Laval affirme « proposer un prix payé aux producteurs plus élevé que les autres acteurs français ». On ne le vérifie pourtant pas dans notre observatoire spécifique du prix du lait bio, lancé l’an dernier. En région Bretagne-Pays de la Loire, à l’OP Seine et Loire, les « Lactalis » sont en moyenne à 487,9 €, les « Saint-Père » à 489,3 €, les « Sill » à 489,8 €, et les « Triballat » à 491,2 €. En Basse-Normandie, les « Danone » pointent à 527,84 €. Et les producteurs Sodiaal, qui sont sur une grille de prix nationale, pointent à 495,70 €, de même ceux de Eurial, à 489,5 €.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER