S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Fonterra revoit à la hausse son prix du lait prévisionnel

réservé aux abonnés

 -
Le prix du lait payé par Fonterra sur la campagne de 2020-2021 devrait tourner autour de 7,20 $/kg de matière sèche. © Carole Hiet/GFA

La coopérative laitière néo-zélandaise Fonterra a annoncé avoir relevé son prix du lait prévisionnel pour la campagne de 2020-2021. La fourchette annoncée passe ainsi de 6,70-7,30 $/kg de matière sèche à 6,90-7,50 $/kg en raison « d’une forte demande de produits laitiers » à l’échelle mondiale.

Une bonne nouvelle pour les producteurs laitiers néo-zélandais. La coopérative Fonterra a annoncé, le 3 février 2021, avoir réévalué sa fourchette de prix du lait prévisionnelle sur la campagne en cours : elle passe de 6,70-7,30 $/kg (4,04-4,40 €) de MS à 6,90-7,50 $/kg (4,16-4,52) de matière sèche (MS). Le point médian atteint désormais 7,20 $/kg de MS (4,34 €).
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Une bonne nouvelle pour les producteurs laitiers néo-zélandais. La coopérative Fonterra a annoncé, le 3 février 2021, avoir réévalué sa fourchette de prix du lait prévisionnelle sur la campagne en cours : elle passe de 6,70-7,30 $/kg (4,04-4,40 €) de MS à 6,90-7,50 $/kg (4,16-4,52) de matière sèche (MS). Le point médian atteint désormais 7,20 $/kg de MS (4,34 €).

Bon équilibre entre l’offre et la demande

D’après les propos relayés par le communiqué, le directeur de la structure, Miles Hurrel, justifie cette évolution par « une forte demande de produits laitiers » entraînant une hausse des cours mondiaux des produits laitiers depuis la fin d’année 2020.

« Nous avons constaté une forte demande de la Chine et de l’Asie du Sud-Est pour la poudre grasse et la poudre maigre, qui sont les principales composantes du prix du lait », précise Miles Hurrel.

> À lire aussi : Prix du lait, « Une bonne année » pour Fonterra (22/09/2020)

Pic de collecte passé

La direction de Fonterra se veut optimiste sur cette dernière évaluation du prix du lait. En Nouvelle-Zélande, la campagne laitière s’étale du mois de juillet au mois de juin. Le pic de collecte a lieu en octobre, ce qui signifie que le plus gros de la saison est en passe d’être réalisé : « L’impact de tout changement sur le marché mondial se réduit et notre vision de la saison se confirme. »

Toutefois, les dirigeants de la coopérative vont surveiller de près « les conditions météorologiques », la survenue « de nouvelles vagues de Covid-19 » et « l’augmentation de la production laitière dans l’hémisphère Nord ».

Alexandra Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER