S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les ensileuses dans les starting-blocks

réservé aux abonnés

 -
Ensilage de maïs dans les Hauts de France en 2018. © Twitter Séb D

En raison du stress hydrique et des températures élevées des derniers jours, Arvalis a remis à jours sa carte prévisionnelle des dates d’ensilage de maïs.

Le 26 juillet 2019, l’Institut a encore avancé la date de récolte de l’ensilage de maïs de 5 à 7 jours, en fonction des régions. En raison des conditions météorologiques sèches et chaudes, la maturité s’est encore accélérée.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le 26 juillet 2019, l’Institut a encore avancé la date de récolte de l’ensilage de maïs de 5 à 7 jours, en fonction des régions. En raison des conditions météorologiques sèches et chaudes, la maturité s’est encore accélérée.

Des conditions climatiques très difficiles autour de la floraison des maïs

Sur une grande partie du pays, les cumuls de pluie enregistrés depuis le début de l’été sont très faibles. Ce déficit de pluie, associé à des températures chaudes, très supérieures aux normales, a conduit à un stress hydrique précoce et durable, autour de la floraison, période la plus critique pour la mise en place des grains. Mais l’évolution du maïs peut-être très différentes d’une parcelle à l’autre, en raison de la diversité des sols terre et de la conduite culturale. Arvalis recommande plus que jamais à chaque éleveur d’observer ses parcelles.

Prévenir les acteurs

L’objectif de l’institut est de sensibiliser éleveurs, Cuma et entreprises de travaux agricoles sur l’avancement de la maturité des maïs pour déclencher les chantiers de récolte à temps. Une dernière carte sera publiée début août.

Certains éleveurs commenceront même plus tôt

R.H.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER