S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Maïs ensilage 2020 : on pouvait envisager pire

réservé aux abonnés

 -
JEAN MICHEL NOSSANT

Les rendements et la qualité sont au rendez-vous sur la façade Ouest grâce au retour des pluies après le 15 août. Mais les régions du Centre et de l’Est ont été très impactées par la sécheresse.

Arvalis Institut du végétal, vient de dresser le bilan de la campagne maïs fourrage 2020. Le rendement moyen national s’établit à 11,9 t de MS/ha, en retrait dans beaucoup de régions, mais loin d’être ridicule après le souvenir marquant des épisodes caniculaires et du déficit hydrique de cet été. Rappelons que la moyenne des cinq dernières années est de 12,4 t de MS/ha. Ces rendements 2020 sont...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Arvalis Institut du végétal, vient de dresser le bilan de la campagne maïs fourrage 2020. Le rendement moyen national s’établit à 11,9 t de MS/ha, en retrait dans beaucoup de régions, mais loin d’être ridicule après le souvenir marquant des épisodes caniculaires et du déficit hydrique de cet été. Rappelons que la moyenne des cinq dernières années est de 12,4 t de MS/ha. Ces rendements 2020 sont cependant très hétérogènes : de 5 à 6 t de MS/ha dans les régions qui n’ont pas connu le retour des pluies en août (le Centre-Est, la Lorraine, la Bourgogne, le nord de Rhône-Alpes, l’Auvergne) et 18 à 20 t de MS/ha dans les conditions très favorables de la bordure maritime du Nord-Ouest. A l’intérieur des régions, la variabilité des rendements dépend aussi des itinéraires culturaux, avec en 2020 un avantage net aux semis d’avril qui ont permis de profiter des sommes de température importantes jusqu’en juin, pour un meilleur développement végétatif et racinaire qui a permis de mieux supporter le déficit hydrique de mi-juillet à mi-aout.

Une qualité préservée mais pas partout

La plupart des récoltes se sont étalées du 20 août à la fin septembre pour un résultat moyen en matière sèche de 33,7%, proche des recommandations. Mais Arvalis précise que 37% des chantiers sont encore au-delà de 35% de MS. Ce sont des récoltes trop tardives en zone favorable ou des appareils végétatifs trop desséchés ailleurs.

La teneur en amidon est un peu plus faible que l’an dernier à 28,3% (-1,4 point). Les floraisons centrées sur un mois de juillet très sec ont impacté le nombre de grains, d’autant plus pour les semis tardifs. Ensuite, le retour des pluies après la mi-août a pu calmer le jeu et assurer un remplissage des grains. Mais pas partout. Dans le Centre-Ouest et le Centre-Est, 40 à 50 % des maïs ensilés sont inférieurs à 25 % d’amidon, dont 5 % à moins de 10 % d’amidon.

La bonne surprise vient de la digestibilité de la partie tige/feuilles (dNDF) : une moyenne à 53 % supérieure de 1 point à 2019. Cette dNDF est particulièrement élevée dans le Centre-Est où les maïs stressés, récoltés précocement, ont moins lignifié. A contrario, les maïs du bord de Manche ont une dNDF plus faible mais qui reste correcte. Finalement, ces maïs 2020 sont un peu moins riches en énergie qu’en 2019 : en moyenne 0,90 UFL (-0,01 point). Nous retrouvons aussi une grande hétérogénéité avec 37% des ensilages qui affichent moins de 0,90 UFL. Les différences entre régions sont plus faibles sur ce critère énergétique avec cette digestibilité tige/feuilles intéressante dans les zones impactées par le déficit hydrique. Mais l’écart reste très marqué sur le rendement UFL/ha avec plus de 11 000 UFL /ha sur la bordure maritime du Nord-Ouest et moins de 8000 UFL/ha sur l’ensemble du Centre, la Bourgogne et Rhône-Alpes.

Dominique Grémy
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER