S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le comté calé pour éviter de jeter du lait

réservé aux abonnés

 -
Photo Jean-Pierre Amet

Les aménagements du cahier des charges demandés par le comté pour faire face au Covid 19 si d’aventure il perturbait les ateliers de fabrication ont été validés.

Les modifications temporaires de son cahier des charges demandées à l’INAO par le comté, comme d’autres fromages AOP, ont été acceptées. Un arrêté publié le 17 avril au Journal officiel les entérine. L’objectif de ces mesures discutées dès le début de la crise du Covid 19 au sein de l’interprofession du comté n’a qu’un seul objectif : faire face aux impondé...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les modifications temporaires de son cahier des charges demandées à l’INAO par le comté, comme d’autres fromages AOP, ont été acceptées. Un arrêté publié le 17 avril au Journal officiel les entérine. L’objectif de ces mesures discutées dès le début de la crise du Covid 19 au sein de l’interprofession du comté n’a qu’un seul objectif : faire face aux impondérables qui pourraient à tout moment avec le coronavirus toucher les quelque 150 fruitières coopératives qui maillent le massif jurassien. Et donc perturber la transformation du lait, voire obliger à fermer un atelier de fabrication. Cela à cause de manque de personnel malade ou obligé à un confinement strict, de pannes de matériel non réparables faute d’intervenants ou encore de difficultés d’approvisionnement en consommables.

Règles de collecte et transformation assouplies

Les fromageries seront donc autorisées si nécessaire en cas de force majeure de collecter le lait avec un report de 36 heures au lieu de 24 heures, la règle du cahier des charges. Elles pourront aussi mélanger 3 traites au lieu de 2 maximum ou encore dépasser 3 tours de fabrication/cuve/jour.

Concernant l’assouplissement temporaire de la règle du rayon de collecte limitée à 25 km autour de l’atelier de transformation, tout aussi nécessaire pour faire face à la fermeture possible d’une fromagerie, le comté n’avait pas besoin de demander l’aval à l’INAO. Le cahier des charges actuel prévoit en effet déjà des aménagements possibles en cas de situations exceptionnelles… Mais dans tous les cas limités dans le temps.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER