S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La collecte laitière fléchit en octobre

réservé aux abonnés

 -
En octobre 2020, la collecte progresse en Normandie ainsi qu’en Nord-Picardie mais recule dans l’ensemble des autres régions. © Cédric Faimali/GFA

En octobre 2020, la collecte de lait de vache est en repli de 0,7 % sur un an faisant suite à la vague de froid qui a touché le nord et l’ouest du pays. En cumul de janvier à octobre, la collecte reste néanmoins supérieure de 0,7 % à son niveau de 2019, note Agreste.

« Avec la nette baisse des températures au cours du mois d’octobre 2020, la collecte de lait vache fléchit légèrement sur un an (–0,7 %) », explique l’Agreste dans sa note de conjoncture mensuelle.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Avec la nette baisse des températures au cours du mois d’octobre 2020, la collecte de lait vache fléchit légèrement sur un an (–0,7 %) », explique l’Agreste dans sa note de conjoncture mensuelle.

En cumul sur les dix premiers mois de l’année, la collecte de 2020 reste néanmoins supérieure à celle de l’an passé (+0,7 %), en dépit des appels à la modération sur le second trimestre et du repli du cheptel laitier.

En octobre, la collecte fléchit sensiblement dans le Sud-Ouest (–5 % par rapport à 2019) et en Charente-Poitou (–4,5 % par rapport à 2019). Ces deux régions sont les seules à voir leurs livraisons baisser sur un an, en cumul sur les dix premiers mois de l’année. Dans le principal bassin laitier français, le Grand Ouest, la collecte recule de 0,9 % en octobre mais reste stable sur dix mois.

Le prix du lait toujours en repli

« Le prix du lait standard conventionnel 38/32 g/l recule de 1,5 % sur un an et s’élève à 334 €/1 000 litres » en octobre, chiffre le service de la statistique du ministère de l’Agriculture.

Sur la filière bio, qui pèse désormais pour 4,6 % de la collecte nationale, « le prix du lait de vache standard s’établit à 488 €/1 000 litres, en hausse de 2 €/1 000 litres par rapport à octobre 2019 ».

A. Courty
Les collectes de laits de chèvre et de brebis sont stables

« En octobre 2020, la collecte de lait de chèvre retrouve le niveau de l’an passé. En cumul depuis le début de l’année, elle s’élève à 439,2 millions de litres, en hausse de 4,2 % par rapport à l’an passé », résumé Agreste dans sa note conjoncturelle.

Du côté du prix, la tendance est à la hausse. En octobre, le prix à teneurs réelles s’élève à 876 €/1 000 litres, soit une hausse de 50 €/1 000 litres sur un an.

En brebis, la collecte suit également son niveau de l’an passé. « En cumul annuel, les volumes de lait de brebis s’élèvent à 252,8 millions de litres, en hausse de 1,1 % par rapport à 2019. »

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER