S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La note de la sécheresse sera très salée pour 2018… et au-delà

réservé aux abonnés

test
Centre-Est - La note de la sécheresse sera très salée pour 2018… et au-delà
L’impact de la sécheresse sera économiquement très lourd de conséquences pour certaines régions, à l’instar du Centre-Est. Témoins, les prévisions des équipes Inosys réseau d’élevage bovin lait FC et Galacsy Bourgogne sur deux systèmes d’exploitations laitières emblématiques du secteur.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’impact de la sécheresse sera économiquement très lourd de conséquences pour certaines régions, à l’instar du Centre-Est. Témoins, les prévisions des équipes Inosys réseau d’élevage bovin lait FC et Galacsy Bourgogne sur deux systèmes d’exploitations laitières emblématiques du secteur.

En système lait AOP du massif jurassien, la perte se chiffre à 3 500 € d’EBE/UMO. Dans un contexte toujours favorable au prix du lait (+ 2 % à 534 €/1000 l), cette chute tient à une baisse drastique des ressources fourragères. Certes, la récolte de foin a été abondante (hypothèse de 215 t engrangées contre 203 t l’an dernier), mais celle de regain a fait cruellement défaut (25 t récoltées contre 77 t en 2017). Et ce foin a été en partie distribué aux vaches pour soutenir la production laitière, en l’absence d’herbe à pâturer depuis la mi-juin. Pour pallier le manque de regain, l’hypothèse retenue pour la ration hivernale a été l’achat de luzerne déshydratée de 100 kg/VL, afin de tenir jusqu’au 31 décembre, période couverte par la simulation (mais il faudra aller bien au-delà).

Autre charge supplémentaire : l’achat de 35 t de paille et de concentrés (2 kg/animal) pour alimenter les génisses de 1 à 2 ans, d’ordinaire menées au foin et sans aliments… Foin dédié cette année aux laitières.

Les polyculteurs éleveurs plus durement touchés

En système lait-cultures de vente de plaine, l’impact sera deux fois plus lourd : - 7 500 € d’EBE/UMO. Il s’explique par la chute de rendement du maïs ensilage. Là où en 2017, l’exploitation ensilait 46 ha à 12,5 t de MS/ha pour les 575 t nécessaires aux laitières (quasi en zéro pâturage), en 2018, 61 ha à 7 t l’ont été pour seulement 427 t en silo. Pas de vente de maïs grain donc…. Pour pallier le manque de maïs, l’hypothèse d’un achat de 400 kg de coproduits par vache a été intégrée et comme charge en plus, l’achat d’aliment pour les génisses (+ 1 kg/tête/j).

Le plus compliqué reste à venir en 2019

Au-delà de 2018, l’impact de la sécheresse sera tout aussi lourd de conséquences pour 2019. Pour le système lait AOP, l’hiver sera long, coûteux et très problématique. « Pour nourrir les laitières et tenir la production, il faudra acheter du concentré et du déshydraté. Mais y aura-t-il même un marché pour ce dernier et à quel prix ? » s’interroge Pierre-Emmanuel Belot, du réseau Inosys. « À défaut, il faudra ajuster son cheptel avec le risque d’amputer le potentiel de production et celui de vendre à un prix plus bas si beaucoup font de même, ce qui pourrait bien être le cas. » Mêmes difficultés attendues en système lait-culture de vente. « Il y aura le manque de fourrages lié aux cultures dérobées qui n’ont pas pu être implantées derrière des céréales et donc récoltées cet automne. Ne pouvant s’appuyer sur du pâturage, ces exploitations vont peut-être devoir ensiler des céréales pour tenir jusqu’au prochain maïs, amputant leurs recettes cultures de vente… » L’année 2019 s’annonce périlleuse.

Jean-Michel Vocoret
test
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER